Ils ont marché contre le cancer et pour la jeune Lisa

C’était fin octobre : la tante de la jeune Lisa, habitante de Saintry-sur-Seine, organisait une marche solidaire pour sa nièce, malade du cancer. L’objectif : récolter des dons pour la recherche sur la maladie, mais aussi alerter l’opinion publique. Pari réussi : 2 840 euros ont été récoltés. 1 465 euros devaient être reversés à l’Institut Gustave-Roussy pour la recherche des cancers de l’enfant, 685 euros destinés à l’association des Blouses Roses de Bordeaux, qui suit Lisa de près, et 690 euros ont été octroyés à l’association SOS Gourmandises. « C’est Lisa qui a décidé des bénéficiaires de ces dons », nous expliquait sa tante.

Lire l’article

La page Facebook de l’association « Lisa et les licornes »

Un énorme élan de solidarité pour une maman évryenne et sa fille

L’actualité nous démontre tous les jours la puissance que peut voir un réseau social. A Évry, en mai dernier, Facebook fait une nouvelle fois ses preuves quand il s’agit de solidarité : en l’espace de quelques heures, les internautes d’Evry se sont mobilisés en masse pour venir en aide à une jeune maman élevant seule sa fille, qui avait annoncé sur une page s’être fait dérober 700 euros. Les habitants lui ont porté de la nourriture et mis en ligne une cagnotte. Au total,
près de 1000 euros ont été récoltés !

Lire l’article

Laura, 24 ans, des bidonvilles roms au service des autres

Née en Roumanie, Laura est une jeune femme de 24 ans installée en France depuis quatre ans. Après avoir été ballottée de bidonvilles en hôtels sociaux, elle a décidé un jour de travailler pour les enfants de sa communauté, avec l’association Intermède Robinson. Au sein de cette dernière, elle est devenue éducatrice pédagogue. Pour les enfants des anciens camps de Wissous, Chilly-Gare, Champlan, et Ballainvilliers, plus qu’une simple animatrice, elle était devenue une véritable amie et confidente. « Quand elle vient, on fait des jeux de poupées, de maquillage, et on aime beaucoup ça. On attend avec impatience le mercredi » racontait alors une petite fille du camp de Baloche à Wissous.

Lire l’article

Tahar Manaï, celui qui voulait l’Everest

Pompier à Massy, Tahar Manaï est un franco-tunisien qui jusqu’alors, n’avait qu’un rêve : planter le drapeau tunisien au sommet de l’Everest, le toit du monde. Rencontré par Essonne info en 2015, il expliquait avoir eu des difficultés suite au terrible tremblement de terre. Mais en 2016, le vent tourne : Tahar Manaï a atteint le sommet de l’Everest le vendredi 13 mai à « 10h31 heure locale », annonce son équipe sur Facebook. Une première pour la Tunisie, qui devient la 102e nation représentée sur le « Toit du Monde ». Le pompier essonnien devrait recevoir d’ici peu la médaille de la ville de Massy. Essonne info a raconté son incroyable exploit.

Lire son portrait ici

Lire l’article sur l’ascension

Cyprien Verseux, life on Mars

L’astrobiologiste essonnien, ancien étudiant de l’Université d’Evry, avait fait le tour des plateaux télés dès le retour de son extraordinaire aventure d’un an, la mission HI-SEAS IV de la NASA, dont l’objectif était de simuler une mission sur Mars. Et il a aussi accordé une interview à Essonne info, en revenant sur cette expérience hors du commun, sur son parcours, mais aussi sur ses travaux actuels. Durant un an, il a vécu avec cinq autres collègues (une Allemande et quatre Américains) sous un dôme situé à 2 000 m d’altitude à Hawaï, dans des conditions proches de celles que l’être humain pourrait rencontrer sur Mars.

Lire l’article

Ruben, celui qui veut redonner au hot-dog ses lettres de noblesse

Qui dit « street food », ne dit pas forcément « junk food ». Beny’s hot dog est né cet année à Évry : c’est un atelier itinérant de dégustation du fameux sandwich inventé aux États-Unis. C’est en voyageant au Danemark que Ruben Djagoue, le fondateur de cette aventure, s’est rendu compte que le hot-dog était au goût du jour pour de nombreux aficionados de street-food. Il a décidé d’importer l’idée et créé son propre concept, inspiré des traditionnelles recettes américaines, sans oublier sa touche personnelle.

Lire l’article

Ask’Em a enregistré son premier album

En février dernier, nous nous sommes rendu au studio Ad’lib de Corbeil où l’artiste Ask’Em enregistrait son premier album, peu de temps après avoir fait la première partie de Youssoupha au Plan. L’album devrait sortir très bientôt. En espérant une success story aussi belle que celle d’autres grands noms du rap en Essonne !

Lire l’article