Souvenez-vous, le dimanche 10 juillet dernier. Certains étaient peut-être en vacances ou allaient bientôt l’être. Mais ce dimanche, la plupart des conversations tournaient autour d’un autre sujet. Celui de la finale de l’Euro 2016. Car oui, depuis début juin, les meilleures nations européennes de foot se disputaient le titre de champion d’Europe sur les terrains de France. Italie, Allemagne, Espagne, Angleterre… bref la quasi-totalité des meilleures équipes étaient au rendez-vous. Mais bien sûr, les joueurs les plus suivis restaient nos fameux Bleus. Auteurs d’un très bon début de compétition, les joueurs du sélectionneur Didier Deschamps ont rapidement fait chavirer un large public. L’audace de Griezmann, les lourdes frappes de Payet, les tacles de Koscielny ou encore les parades du capitaine Hugo Lloris rythmaient les soirées dans les chaumières, mais aussi dans les lieux publics où les matchs étaient diffusés sur grand écran.

En Essonne, la fièvre a également pris. Et pour plus d’un titre. Outre l’engouement général autour des Bleus, certains fans ont suivi de plus près le parcours de deux joueurs, qui sont par ailleurs deux Essonniens. Patrice Evra et Anthony Martial que nous avions rencontrés dans leur ville d’origine aux Ulis peu avant la compétition.

Autrement, l’Euro était aussi très suivi en Essonne par la forte communauté portugaise qui y réside. Et pour cause, l’équipe conduite par Cristiano Ronaldo avait élu domicile au CNR, comprenez le Centre national de rugby de Marcoussis. Habituellement réservé au XV de France, l’établissement était devenu l’espace d’un mois le repère des fans lusitaniens. Durant plusieurs jours, nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement pour admirer et rencontrer les stars portugaises.

Ironie du sort, la France et le Portugal se sont retrouvés en finale de l’épreuve. Pour l’occasion, plusieurs communes avaient mis en place des écrans en plein air pour voir le match à plusieurs, dans une ambiance qui ressemblait à celle d’un stade. Après 120 minutes de suspens, le Portugal est enfin sacré pour la première fois face à une équipe de France méritante, mais qui n’a pas su concrétiser ses nombreuses actions. Dans le clan français, la déception l’emporte, tandis que du côté des Lusitaniens, c’est l’euphorie. Plusieurs centaines d’entre eux ont ainsi pris la route de Marcoussis pour aller saluer leurs héros d’un soir. Sur place, cela a donné des scènes incroyables sur la RN20 à hauteur de Montlhéry, partiellement coupée par des fans en train de fêter la victoire. Bref, Marcoussis et Montlhéry étaient devenues les capitales portugaises d’un soir.

  • Ci-dessous, la joie des supporters portugais en vidéo :