Une file d’attente longue de cinquante bons mètres, des jeunes à n’en plus finir, et un stade Jean-Marc Saliner prêt à ouvrir ses portes. Il est 17h50, et l’impatience se fait ressentir à l’extérieur du complexe sportif des Ulis. Aujourd’hui, c’est un grand jour pour de nombreux footballeurs en herbe de la ville et de ses environs. A l’occasion de l’événement « Evra, des Ulis vers l’Euro 2016 », organisé par l’association 91 Music et son responsable Gaye Ndiakaté, Patrice Evra et Anthony Martial étaient invités à refouler la pelouse de leur club d’enfance.

De nombreuses animations ont été mises en place pour cet événement exceptionnel à un tout petit peu plus de 15 jours du début de l’Euro 2016. De la danse au football en passant par le show de Corentin Baron, champion de France de freestyle, tout était réuni pour garantir une ambiance des plus festives. Arrivé sous les coups de 19h devant son public, Anthony Martial, récent vainqueur de la Cup avec Manchester United, a reçu une ovation digne de ce nom avant de se prêter au jeu des selfies. Passé par les Ulis avant son départ pour le centre de formation de l’Olympique Lyonnais, l’international français est devenu l’idole de nombreux essonniens, notamment depuis son transfert de Monaco aux Red Devils pour 50 millions d’euros l’été dernier.

01

Mais s’il est depuis peu une star dans la tête et dans le cœur des Français, le jeune attaquant de 20 ans n’a pas pour autant réussi à voler la vedette à Monsieur Patrice Evra. Arrivé quelques minutes plus tard, le défenseur de la Juventus de Turin, tout juste vainqueur de la coupe d’Italie, a littéralement déchaîné la foule. « C’est du délire », s’étonne Françoise Marhuenda, Maire de la ville. Le latéral de l’équipe de France, très peu revenu dans le club de ses débuts, a profité de ce moment pour saluer tous ses supporters. Son nom a retenti dans les tribunes pendant de longues secondes, avant que les deux stars de la journée ne rentrent aux vestiaires. Non pas pour s’en aller, mais tout simplement pour retrouver leur équipes respectives.

En pleine préparation pour l’Euro 2016, Patrice Evra et Anthony Martial se sont prêtés au jeu de ce qui pourrait, pourquoi pas, devenir un métier à la suite de leur carrière. En effet, les deux joueurs se sont mués en coach l’espace d’une petite rencontre entre les U12 et les U13 du club. « Je leur ai dit de prendre du plaisir et de bien travailler à l’école parce que c’est important », précise Martial avant le début de la partie. S’il a proposé sensiblement le même discours à ses joueurs, l’ex-défenseur mancunien a fait part de quelques souvenirs de son passage dans le club. Et si l’Euro est bien évidemment dans toutes les têtes, « pour l’instant je profite avec mes amis », lâchera uniquement Anthony Martial.

02