Nous nous sommes rendus au studio Ad Lib, à Corbeil, où le groupe Ask’Em a enregistré toute la semaine son premier album, après près d’un an et demi de collaboration. Récit d’une dernière journée en studio, au cours de laquelle nous avons rencontré les membres du groupe.

02

La dernière fois qu’on les avait vus, c’était en première partie de Youssoupha. Le groupe avait chauffé la scène avant le show du chanteur, et le public essonnien avait (re)découvert les textes poétiques et efficaces d’Ask’Em, à mi-chemin entre rap et slam. « Ce jour-là, j’avais été agréablement surpris de l’écoute du public. On ne s’attendait pas à être accueillis comme ça sur scène », se rappelle Maurice, le batteur.
Juste après cette soirée riche en émotions, le groupe, né il y a un an et demi, a confirmé son envie d’enregistrer un album. Il s’est donné rendez-vous au studio en ce mois de février 2016. Les musiciens ont, entre temps, continué leur chemin dans le monde de la musique essonnienne, mêlant la poésie des textes et les compositions jazzy.

Ask’Em, c’est l’aventure de plusieurs talents, issus d’univers très différents. « Youss a amené l’univers « urbain », Alice la soul, Marco (le bassiste, ndlr) le côté funk et moi je suis plutôt issu du monde du jazz », raconte Maurice.
Youss, alias Ask’Em (il partage son nom de scène avec le groupe) reprend : « On m’a souvent fait la remarque, quand j’étais en solo, qu’il me manquait des musiciens. Aujourd’hui, de plus en plus de rappeurs font appel à des musiciens sur scène. »

03

« En fait, c’est un peu comme si on habillait les mots de Youss avec notre musique. On est vraiment partis de ses textes, et on s’est réunis pour les colorer musicalement, décrit Alice, à la voix et au clavier. L’objectif c’est qu’on ne puisse pas nous ranger dans une case. » La jeune chanteuse a ce jour là un mauvais rhume, et ne peut pas poser sa voix pendant les prises de son. Ce qui n’empêche pas les artistes de travailler dans la bonne ambiance, autour de thé et de pâtisseries.

« On a tous enregistré ensemble, pour garder l’énergie du live »

Pour réussir à boucler un premier album qui devrait sortir au printemps, la semaine d’Ask’Em a été plutôt bien remplie. 12 chansons, enregistrées en quelques jours, puis une vidéo… Au studio, en plein cœur de Corbeil, c’est Phil, ingénieur du son et réalisateur de l’album, qui mène la danse. « Beaucoup de monde est venu enregistrer ici, comme Tryo, Mr Gana, Ebena… Avec Ask’Em, tout s’est très bien passé. On a vraiment bien travaillé », sourit le régisseur.
Maurice confirme : « Le but, c’était que tout le monde se fasse plaisir dans le projet. On est satisfait du travail accompli. »

01
« On a enregistré une grande partie de l’album tous ensemble, pour garder l’énergie du live », explique le chanteur.
C’est Phil qui conclut la journée et l’interview : « Ça plaira à un public large ! »
On n’y voit aucun inconvénient.