Deux ans après l’épisode de crues hors-normes qu’a connu le département (lire nos articles), l’Essonne a de nouveau été touché, dimanche soir, par d’importantes pluies causant quelques dégâts et surtout, une belle pagaille.

Ce dimanche, dès 19h, les pluies diluviennes ont bloqué la circulation au niveau de la N 118 et de l’autoroute A6 au niveau de la cuvette de Savigny-sur-Orge. Les automobilistes ont dû prendre leur mal en patience, puisque la circulation a été coupée, dans les deux sens pendant environ 45 minutes. Certains ont tenté de sortir de l’autoroute à contre-sens, d’autres de franchir (sans réussite) la barrière d’eau, avant l’arrivée des forces de l’ordre. Des dépanneuses ont été appelées pour venir en aide aux conducteurs pris au piège ainsi que la police, également présente pour empêcher l’entrée à l’autoroute.

L’Essonne en vigilance orange jusqu’à ce mardi soir

Dès dimanche après-midi, Météo France a placé le département en vigilance orange orages/pluies, et ce, jusqu’à ce mardi minuit. Dans un communiqué, la préfecture de l’Essonne, a appelé les Essonniens, dès ce dimanche soir, à la plus grande vigilance dans leurs déplacements. Le Centre Opérationnel Départemental a été activé ce dimanche soir.

Côté dégâts, la rue des Prés Saint-Martin à Savigny-sur-Orge, située au sud de la ville, a partiellement été inondée, certaines habitations ont aussi été touchées par la montée des eaux.

A Longjumeau, la mairie a coupé la circulation au niveau des rues Léontine, de Chilly et l’avenue du G. De Gaulle.

A Juvisy, ce sont les ponts Pasteur et Châtillon qui ont été inondés, un arbre est également tombé sur la chaussée rue de Seine.

Du côté de Chilly-Mazarin, l’école maternelle Les Roseaux a été touchée par les eaux (le nettoyage a commencé ce lundi matin).

A Viry-Châtillon, la mairie a annoncé la fermeture du parc Leblanc pour la journée de lundi. Des dysfonctionnements électriques ont également été signalés du côté de la mairie de Morangis.

Sur Twitter, François Durovray, le président (LR) du Conseil Départemental de l’Essonne, en a profité pour saluer « les équipes sur le terrain » et faire le « bilan » sur l’épisode orageux de ce dimanche soir aux environs de 20h : « Quelques routes inondées et arbres tombés sans gravité. A6 réouverte. »

Le RER B déraille : 7 blessés « légers »

Ce mardi matin, vers 6h, un glissement de terrain a provoqué le déraillement de 3 voitures du RER B, au niveau de Courcelle-sur-Yvette. Le trafic a rapidement été interrompu entre Orsay-Ville et Saint-Rémy-lès-Chevreuse et un service de bus de substitution a été mis en place.

L’accident a été vraisemblablement causé par les fortes intempéries en Ile-de-France, qui touchent de plein fouet le territoire essonnien. Dans son communiqué, la RATP précise que le déraillement est survenu suite à « l’affaissement d’un talus [provoquant] la sortie de voie du train. […]. » On déplore 7 blessés « légers », « rapidement pris en charge par les pompiers. »

Au micro de France Info, Elisabeth Borne, la ministre des transports, assure que « la RATP est sur le pont pour rétablir le trafic » et que toutes les équipes sont « à pied d’œuvre sur le terrain. » Enfin, la ministre indique qu’une « intervention importante » est en cours pour rétablir la circulation et réparer les dégâts. Une cellule de crise a été déclenchée ainsi que la mise en place d’un accompagnement psychologique proposé par la RATP pour les personnes touchées par l’accident.

François Durovray, le président (LR) du Conseil Départemental de l’Essonne, confie sur Twitter que les conséquences du déraillement auraient pu être bien plus « graves » et salue l’intervention des secours.

Plus de 500 km de bouchons à cause des inondations

Près de 585 km de bouchons ont été enregistrés ce mardi matin en Ile-de-France. Les inondations dans la région et plus particulièrement en Essonne, ralentissent le trafic. La RN 6 a même été coupée à la circulation dans le sens province au niveau de Montgeron-Vigneux, ainsi que la RN19.

L’hôpital de Longjumeau impacté par les inondations

L’hôpital de Longjumeau a lui aussi été frappé par les fortes précipitations survenues dans la nuit de lundi à mardi. En effet, une partie des locaux du site a été inondée entraînant certains changements imprévus.

Ainsi, les nouveaux patients d’obstétrique et de chirurgie ont été orientés vers d’autres services d’accueil des urgences, en concertation avec les hôpitaux environnants.

Deux salles opératoires ont été  fermées provoquant la déprogrammation d’une partie des interventions non urgentes de la matinée. Du côté des urgences et de la maternité, aucun arrêt des activités n’a été signalé. Au contraire, la continuité du fonctionnement des services a pu être assurée grâce au personnel présent sur place. Un retour à la normale est prévu dans la journée de ce mardi.