La neige et le froid n’auront dissuadé aucune des nombreuses personnes présentes sur la place emblématique de Milly-la-Forêt. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies sous et autour de la halle du marché de la commune pour rendre un dernier hommage à Pascal Hodeau, pompier volontaire décédé la veille de Noël. L’année s’est achevée sur une note malheureuse pour la famille Hodeau : le 24 décembre, aux alentours de 20h30, le lieutenant Pascal Hodeau, accompagné de trois collègues, a perdu la vie dans un accident de la circulation. Dans le cadre d’une intervention, alors qu’ils se rendaient dans une commune voisine pour traiter un feu de cheminée, le camion-citerne dans lequel ils se trouvaient se serait renversé sur le côté droit. « Le fourgon des pompiers est seul en cause, il s’est retourné pour une raison indéterminée », a déclaré une porte-parole de la préfecture de l’Essonne. Lourd bilan pour la communauté : l’un des quatre pompiers a été gravement blessé dans l’accident, deux autres étaient en « urgence relative » et le lieutenant Hodeau y a laissé sa vie. Pour l’équipe de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Milly-la-Forêt, « il était et restera un des piliers de notre centre de secours ».

«  Il était un homme bien et il était un homme de bien  »

C’est dans une ambiance solennelle que la famille, les habitants, les collègues et les amis ont pu rendre un dernier hommage au père, frère, mari, ami et frère d’armes que Pascal Hodeau représentait aux yeux de chacun. Les pompiers rescapés de l’accident étaient également présents à la cérémonie. Si François Hollande n’a pas tardé à exprimer tout son soutien sur les réseaux sociaux quelques heures après les faits, Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, est venu en personne prononcer un éloge funèbre en mémoire du sapeur-pompier défunt. Pascal Hodeau était animé par une véritable envie, un altruisme non-dissimulé et un courage sans limites. Le hasard n’a pas sa place dans le parcours du lieutenant regretté. En avril 1980, alors qu’il était âgé de 17 ans, Pascal Hodeau a choisi de s’engager en tant que sapeur-pompier volontaire de 1ère classe au Centre d’incendie et de secours de Milly-la-Forêt. En parallèle, il mêlait aussi sa vie professionnelle à sa vocation, son engagement, puisqu’il exerçait en tant que logisticien magasinier au sein du Service départemental d’Incendie et de Secours de l’Essonne (SDIS). Chargé de l’habillement des personnels et des matériels, « il était l’une des premières personnes que chaque nouveau sapeur-pompier rencontrait, l’un des premiers visages qu’il découvrait, lors de son arrivée au sein du SDIS ». Durant plusieurs années, Pascal Hodeau a assuré la présidence de l’association l’Amicale des sapeurs-pompiers de la commune. C’est en juin 2012, qu’il a été nommé lieutenant de sapeurs-pompiers volontaires, avant de finalement accéder aux fonctions d’adjoint au chef du Centre de secours de Milly-la-Forêt : « L’essentiel de son temps, il le consacrait donc aux autres et à sa passion du secours. Il était un homme bien et il était un homme de bien ». Le ministre de l’Intérieur n’a pas manqué de mettre en lumière les qualités du lieutenant, aussi bien sur le plan institutionnel qu’associatif, notamment en rappelant l’investissement de Pascal Hodeau sur de nombreuses interventions et notamment sa «  participation à la colonne envoyée en renfort contre les feux de forêts dans le Sud-Est du pays, au mois d’août 1986 ».

Passionné et altruiste, ce père de trois enfants savait y faire et a tenu à partager son savoir. Longtemps responsable des Jeunes Sapeurs-Pompiers au sein du Centre de Milly-la-Forêt, les jeunes ont pu bénéficier d’une formation complète. Outre les conseils et les nombreux enseignements, Pascal Hodeau mettait un point d’honneur à inculquer les valeurs qui lui étaient si chères : le respect, l’entraide, la rigueur et la solidarité. Une cérémonie pour un « dernier au revoir » à Pascal Hodeau, mais cette réunion était également l’occasion pour Bruno Le Roux de rappeler les accomplissements de ces héros du quotidien : « Les sapeurs-pompiers de France paient un lourd tribut à la protection des Français. Il convient de ne jamais l’oublier  ». A la suite du discours d’hommage prononcé par le ministre de l’Intérieur, la cérémonie d’hommage s’est transformée en cérémonie nationale de promotion et de remise de décoration. En effet, pour son engagement, le lieutenant Pascal Hodeau a finalement été promu, à titre posthume, au grade de capitaine. De plus, il a également été cité à l’Ordre de la Nation, nommé chevalier dans l’Ordre national du Mérite et même décoré de la Médaille d’or pour actes de courage et de dévouement.

Un véritable élan de solidarité

« Pascal Hodeau et ses frères d’armes, ses frères de sang, constituent des exemples pour chacun de nos concitoyens » : c’est dans ces circonstances tragiques que l’on constate l’ampleur de l’événement. Ils ont été nombreux à venir exprimer leur soutien pour les proches du défunt et leur admiration pour ce dernier, sur la grande place des Halles du marché. Et le vent glacial en ce lundi 2 janvier 2017 n’y aura rien changé : « Il était évident pour moi de venir assister à cette cérémonie. Les pompiers sont nos héros, ils risquent leur vie pour sauver la nôtre », indique Nathalie, habitante de Maisse, une commune voisine. Pour Bernard, habitant de Milly-la-Forêt, « cet événement est tragique, d’autant que ça touche Pascal, un homme jovial et engagé », c’est pourquoi il a tenu à venir dire « au revoir à ce grand monsieur ». Et l’élan de solidarité qu’a soulevé ce malheureux accident ne s’arrête pas là. Ses collègues de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Milly-la-Forêt ainsi que du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS91) de l’Essonne ont eu l’idée de lancer une collecte solidaire sur la toile : « Nous souhaitons apporter tout notre soutien à sa famille dans cette épreuve au combien douloureuse. C’est pourquoi nous vous proposons la possibilité de nous aider dans cette tâche difficile que nous avons à surmonter  ». À ce jour, 340 personnes ont accepté de faire un don sur le site participatif Leetchi. Vous pouvez également adresser vos dons, ou même de simples messages de soutien directement à l’adresse des locaux de l’Amicale de Milly au 32, avenue du général Leclerc.

Un pompier volontaire disponible et engagé

A la différence du pompier professionnel, le pompier volontaire adapte son emploi du temps en fonction de ses heures de travail. Basé sur le volontariat, l’exercice de Sapeur-pompier volontaire n’est donc pas l’activité principale de l’engagé. C’est là toute la beauté du geste : Pascal Hodeau a choisi, comme tant d’autres, de mettre son temps libre à disposition pour le bien d’autrui.