Si les premiers Téléthons ont été organisés chez nos voisins Outre-Atlantique dans les années 50, l’idée a finalement fait son chemin jusqu’à l’Hexagone. Le concept est simple : diffuser un marathon à la télévision afin de récolter un maximum de fonds pour faire avancer la recherche médicale. Alors qu’au pays de l’oncle Sam, les Téléthons locaux ont rapidement évolué en événements nationaux, Bernard Barataud, président de l’AFM, et Pierre Birambeau, vice-président de l’AFM durant les années 1978 à 1986, ont immédiatement perçu le potentiel d’une telle opération. Les deux hommes, tous deux pères d’enfants atteints de myopathie, une maladie neuro-musculaire, se sont mis en tête de faire migrer le concept sur le continent européen et notamment jusqu’en France. Le 4 décembre 1987, l’AFM, l’Association Française contre les Myopathies, lance alors la première édition du Téléthon en France. L’événement a généré un véritable élan de solidarité : au terme de la première émission, 181 327 459 francs de promesses de dons ont été comptabilisés. Et voilà que l’histoire se répète depuis 30 années déjà : Chaque année, lors du premier week-end du mois de décembre, la France assiste en direct à la fameuse opération Téléthon.

Le parcours de Bernard Barataud vivement salué

Ainsi, pour le 30e anniversaire du Téléthon mais également à l’occasion du 20e anniversaire de la création du Genoscope, le centre national de recherche basé à Evry, et du 10e anniversaire de l’achèvement effectif du séquençage du génome humain, une journée de remise honorifique de diplôme est organisée ce vendredi 4 novembre. Bernard Barataud se verra décerner le statut de Professeur Honoris Causa pour sa contribution à la recherche en génomique. à l’université d’Evry-Val d’Essonne à partir de 10h30. Une nouvelle récompense lui sera décernée afin de saluer son investissement quant à la recherche en génomique. En effet, Bernard Barataud s’est non seulement investi dans la recherche en mobilisant la population à l’occasion du Téléthon mais il s’est également imposé dans le domaine de la génomique en créant le laboratoire Généthon en 1990, ce qui propulsa la France au premier rang de la génomique humaine dans le monde entier. Cette événement se déroulera notamment en présence du Premier ministre.