Rugby : Le Japon s’incline face à la Nouvelle-Zélande

Les Brave Blossoms du Japon ont fait preuve de courage mais n’ont pas été à la hauteur après le coup de sifflet final, samedi, et ont dû se contenter d’une défaite 38-31 dans leur test de rugby contre les All Blacks de Nouvelle-Zélande.

Mené par quatre points, le Japon a dû parcourir tout le terrain après le coup de sifflet final au stade national de Tokyo. Mais la défense acharnée des visiteurs, réduits à 14, et une pénalité en fin de match ont étouffé tout espoir de victoire.

Cette défaite est la septième du Japon en sept matches contre la Nouvelle-Zélande.

Michael Leitch (C) du Japon s’écarte d’un plaquage pendant la première mi-temps du test-match de rugby contre la Nouvelle-Zélande au Stade national de Tokyo, le 29 octobre 2022. (Essonne Info)

« Nous voulions vraiment cette (victoire) », a déclaré l’ancien capitaine de la Coupe du monde du Japon, Michael Leitch. « Nous avons juste fait trop d’erreurs subtiles. Et si vous faites ça à ce niveau, ça va vous freiner. »

« Pourtant, il est clair de voir que nous allons dans la bonne direction. »

A plusieurs reprises, le Japon a pu déjouer les All Blacks, qui manquaient de quelques joueurs clés, avant de laisser plusieurs secondes chances aux visiteurs.

Au cours des 10 premières minutes, les All Blacks ont été entraînés dans le jeu déstructuré du Japon et se sont montrés plus que capables de gérer le rythme.

Kotaro Matsushima (C) du Japon est photographié en action pendant la deuxième mi-temps de leur test-match de rugby contre la Nouvelle-Zélande au Stade national de Tokyo, le 29 octobre 2022. (Essonne Info)

Samisoni Taukei’aho s’est échappé après une passe intérieure et a déchargé sur Brodie Retallick, qui a centré à la 11e minute.

La pression du Japon se traduisait par une pénalité de Takuya Yamasawa à la 19e minute. Une pause suivait alors que les All Blacks étaient stoppés à plusieurs reprises, avant d’être les bénéficiaires de l’indiscipline du Japon.

Lire aussi:  Football : Le moment est trop fort pour le Qatar, pays hôte, lors de l'ouverture de la Coupe du monde.

Brayden Ennor, empêché de marquer sur un coup de pied de passe à la 22e minute lorsque Kotaro Matsushima l’a empêché d’aller au sol dans la zone d’essai, a marqué quatre minutes plus tard, Richie Mo’unga inscrivant sa deuxième transformation.

Le troisième essai néo-zélandais a été marqué par Sevu Reece qui a traversé la défense des Brave Blossoms après avoir reçu le ballon à la suite d’un long alignement qui a complètement trompé les hôtes.

Takuya Yamasawa marque un essai pour le Japon lors de la première mi-temps de leur test-match de rugby contre la Nouvelle-Zélande au Stade national de Tokyo, le 29 octobre 2022. (Essonne Info)

Mené 21-3, le Japon a créé un turnover dans sa propre moitié de terrain, et après qu’un défenseur néo-zélandais n’ait pas réussi à récupérer un coup de pied d’arrachage, Yamasawa l’a fait voler en avant, a récupéré le ballon, a traversé à la 37e minute et a ajouté les extras.

Dylan Riley a marqué le deuxième essai du Japon quelques instants plus tard, en récupérant une mauvaise passe qui se dirigeait vers la touche, avant de s’élancer devant les défenseurs et de passer le ballon à Yutaka Nagare, qui marquait. Yamasawa convertissait pour réduire le déficit de la mi-temps à quatre.

Yutaka Nagare marque un essai pour le Japon lors de la première mi-temps de leur test-match de rugby contre la Nouvelle-Zélande au Stade national de Tokyo, le 29 octobre 2022. (Essonne Info)

Le Néo-Zélandais Caleb Clarke a ouvert la seconde période en brisant une paire de plaquages pour traverser deux minutes après le début de la seconde période.

Au lieu de fléchir, les Brave Blossoms ont augmenté leur énergie d’un cran grâce à Kazuki Himeno, Warner Deans et le remplaçant Gerhard Van Den Heever.

Le Japon a résisté à deux assauts soutenus sur sa ligne d’essai, Himeno stoppant le second en volant le ballon lors d’un plaquage. Quelques instants plus tard, Warner Deans franchissait la ligne d’essai à la 56e minute après avoir récupéré le ballon sur un coup de pied qu’il avait refusé. La transformation de Lee Seung Sin portait le score à 28-24.

Lire aussi:  Pereira assomme Adesanya par KO au cinquième round et devient champion des poids moyens.

Warner Deans (4) reçoit une accolade de son coéquipier japonais Yutaka Nagare après avoir marqué un essai en deuxième mi-temps d’un test-match de rugby contre la Nouvelle-Zélande au Stade national de Tokyo, le 29 octobre 2022. (Essonne Info)

Le pack des All Blacks a répondu rapidement avec une série de poussées puissantes sur la ligne d’essai qui ont permis au numéro 8 Hoskins Sotutu de trouver de l’espace et de traverser après s’être échappé d’un plaquage.

Retallick était expulsé à la 66e minute pour avoir plongé dans un ruck et frappé la tête de Himeno avec son épaule. Le Japon tentait une longue sortie, mais les All Blacks la défendaient bien et contenaient deux courses dangereuses de Matsushima le long de la ligne de touche.

Van Den Heever, cependant, maintenait l’élan du Japon avec un jeu dynamique sur la gauche. Il était à l’origine du quatrième essai japonais en forçant un retournement de situation grâce à un plaquage sur son propre coup de pied de renvoi.

Himeno s’est à nouveau illustré. Une bonne course lui a permis d’amener le ballon jusqu’à la ligne d’essai, d’où il est sorti directement de la mêlée et a marqué à la 79e minute.

Lorsque la tentative du Japon de gagner avec un dernier essai échouait, Mo’unga ajoutait à ses cinq transformations un but de pénalité pour terminer le match, le premier des trois tests d’automne du Japon qui se termineront en Europe contre l’Angleterre et la France.

« Cela fait mal. C’est un match que nous aurions pu gagner », a déclaré Himeno. « Il nous reste deux tests et je pense que ce résultat peut mener à quelque chose de bien ».


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*