Messi, Neymar et Mbappé portent le PSG à un « niveau exceptionnel ».

Dans le vaste portefeuille des objectifs de carrière de Lionel Messi, il n’y en a pas beaucoup que l’on puisse qualifier d’atypiques.

Il a remporté une finale de la Ligue des champions d’un coup de tête. Il a marqué en cachette avec sa main, avant que la VAR ne soit plus apte à détecter ce genre de choses.

Mais un but enroulé de l’extérieur de sa botte est une rareté relative. Il sera ravi d’avoir marqué un tel but pour sa 50e apparition avec le Paris Saint-Germain.

Le résultat qui a confirmé la qualification du leader du championnat de France pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions a également retenu l’attention : une victoire 7-2 sur le Maccabi Haifa, qui avait battu la Juventus lors de sa précédente sortie européenne.

Messi a marqué deux buts et a assisté deux fois à la rencontre. Il a été la vedette d’un spectacle impressionnant offert par le trio d’attaquants le plus célèbre du football de clubs. Messi, Kylian Mbappé et Neymar ont combiné, partagé et prospéré ensemble pour présenter un contre-argument convaincant aux rapports sur les tensions entre deux d’entre eux, Mbappé et Neymar.

Il y a certainement des espaces sur le terrain que chacun des Fab Three du PSG préférerait attaquer. Dommage pour les défenseurs chargés de surveiller le canal intérieur gauche de l’adversaire au Parc des Princes ce mardi. De là, Messi a ouvert le score avec son curler à la Luka Modric. Depuis une position très similaire, Mbappé a porté le score à 2-0, d’un tir arqué du coude droit. Neymar a attaqué un territoire similaire pour le troisième but du PSG, son tir ricochant sur le gardien Cohen de l’intérieur d’un poteau. Après la mi-temps, Mbappe a inscrit son cinquième but depuis le même canal.

Lire aussi:  Le retour de Sreesanth se poursuit au T10 d'Abu Dhabi

Dans chaque cas, les brèches avaient été soigneusement comblées par les courses d’un ou deux attaquants du PSG, ou par les échanges rapides entre plusieurs des « MNM », comme on appelle Messi-Neymar-Mbappe. Ils sont une arme fatale comme ils l’ont toujours été. Depuis le début de la saison, ils ont marqué à eux deux 40 des 50 buts du PSG, toutes compétitions confondues. Ils sont également en tête (Messi, avec 12), deuxième (Neymar, avec 10) et troisième (Mbappé, avec quatre) du classement des passes décisives.

Classement PSG – Maccabi Haifa

« Quand on les voit s’exprimer comme ça, c’est un bonheur pour un entraîneur », se réjouissait Christophe Galtier, qui a pris en charge le PSG cet été. Il avait pressenti une grande soirée pour MNM, après avoir supervisé lundi une séance d’entraînement « d’un niveau exceptionnel », selon lui.

Malgré les plaintes de Mbappe concernant sa position de départ dans le trio de tête – trop centrale – et sa déception quant à l’incapacité du club à recruter un avant-centre plus orthodoxe lors de la dernière fenêtre de transfert, il a conservé sa forme suprême de 2021-22 – la campagne de 39 buts qui lui a permis de décrocher un nouveau contrat spectaculairement lucratif en mai – pour cette saison.

Messi a quant à lui élevé son jeu au niveau de ses années barcelonaises, après des débuts discrets en France suite à son transfert de Catalogne à l’été 2021. Neymar est en passe de réaliser la saison la plus productive de son histoire au PSG, et de sa longue période à porter l’indemnité de transfert la plus chère – les 222 millions d’euros versés à Barcelone pour lui – que son sport ait jamais connue.

Lire aussi:  Coupe d'Asie 2022 : calendrier, composition des équipes et comment acheter des billets pour l'Inde et le Pakistan à Dubaï.

Mais ce n’est pas une saison ordinaire. Si le PSG, dont le but contre le Maccabi Haïfa contribuera à ses chances de terminer en tête de son groupe de Ligue des champions, devant Benfica, semble en bonne position pour offrir une première Coupe d’Europe au club, Galtier prévient des dangers à venir.

« C’est une très belle chose d’entraîner ces joueurs, surtout les trois en attaque », a-t-il déclaré. « Mais le plaisir que l’on a en tant que manager est limité par les nombreuses choses dont il faut s’occuper, comme le calendrier chargé des matchs. Vous devez faire attention aux blessures et à la fraîcheur des joueurs. »

La première Coupe du monde organisée dans le cadre d’une saison nationale, la compétition au Qatar qui débutera le mois prochain, le préoccupe. Elle galvanise également MNM. Si le Brésil, la France et l’Argentine sont considérés comme les trois grands favoris de la Coupe du monde, c’est notamment parce que le Brésilien Neymar, le Français Mbappé et l’Argentin Messi sont dans une forme étincelante en club.

Ils s’attendent tous à une longue Coupe du monde, avec toutes ses exigences concentrées sur le corps et l’esprit. Galtier les accueillera à leur retour en s’attendant à ce que l’un d’entre eux porte une médaille d’or et que tous présentent des symptômes de fatigue.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*