Mulroney veut que l’Université Laval forme la prochaine cohorte de leaders québécois sur la scène mondiale

MONTRÉAL – L’Université Laval a officiellement lancé mercredi une initiative de financement de 80 millions de dollars pour son Carrefour international Brian-Mulroney, l’ancien premier ministre jouant un rôle central dans les efforts visant à accroître la présence du Québec sur la scène mondiale.

Plus tôt cette année, l’université de Québec a annoncé son intention de créer un carrefour francophone d’études en relations internationales qui servirait à former la prochaine génération de leaders québécois.

M. Mulroney, qui a été premier ministre de 1984 à 1993 et qui est diplômé de l’Université Laval, dirigera la campagne de financement. L’argent servira à créer un nouveau bâtiment abritant l’école supérieure d’études internationales, à offrir des bourses d’études et à financer des chaires de recherche.

Dans une entrevue accordée avant l’annonce de mercredi, M. Mulroney a déclaré qu’avec la mondialisation, les exigences ont changé et que les générations à venir auront besoin d’une expertise pour se préparer à jouer un rôle plus important sur la scène internationale.

« Vous savez, de mon temps – c’était il y a des années – vous alliez et vous obteniez un baccalauréat ès arts et un diplôme en droit, et ensuite, vous preniez au hasard ce qui allait se passer », a déclaré M. Mulroney, qui a obtenu un diplôme en droit de Laval en 1964.

« Mais maintenant, c’est tellement plus sophistiqué, et beaucoup plus technique et beaucoup plus important d’avoir un enseignement et des études spécifiques dans ces diverses disciplines qui les prépareront à des rôles de leadership dans toutes ces organisations internationales et ailleurs. »

M. Mulroney a déclaré que la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours, était à l’origine de l’idée de regrouper ses études en relations internationales sous un même toit, dans le but de former la prochaine génération de leaders internationaux francophones du Québec qui pourront diriger des organisations comme l’OTAN, le NORAD, les Nations Unies et la Banque mondiale.

Lire aussi:  Le Québec vote : Les Québécois se rendent aux urnes pour les élections générales de la province.

M. Mulroney a déclaré qu’il avait l’intention de s’adresser souvent aux étudiants et qu’il espérait leur transmettre des détails et des expériences tirés de sa propre carrière. Il espère également voir des dirigeants du monde entier participer aux événements et aux conférences organisés par l’institution.

« Nous allons essayer d’asseoir notre réputation pour que les gens aient envie de venir », a déclaré M. Mulroney. Il faut donner aux étudiants l’impression de regarder, de rencontrer ces gens et de se dire : « Vous savez, si ce type l’a fait, qu’est-ce que ça peut faire ? Si ce type l’a fait, qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Je peux le faire aussi », a déclaré M. Mulroney.

Sur les 80 millions de dollars, environ 40 millions ont déjà été recueillis grâce à un certain nombre de donateurs privés – dont M. Mulroney lui-même – et une contribution de 27,75 millions du gouvernement du Québec. Il s’est dit confiant que le reste de la somme sera réuni dans les plus brefs délais.

Mme D’Amours s’est dite honorée que M. Mulroney soit à l’origine du projet et le soutienne. « Cette campagne de financement majeure est une étape importante pour l’Université Laval, car elle marque le lancement d’un projet de transformation pour notre établissement », a-t-elle déclaré.

Mme Mulroney a fait remarquer que l’Université Laval est la plus ancienne université du pays et qu’elle a produit certains des meilleurs étudiants du pays, il est donc important qu’elle dispose de ce genre de véhicule.

« C’est donc important pour elle d’avoir ce genre de véhicule : Laval a produit trois premiers ministres canadiens, huit premiers ministres provinciaux, et elle a soutenu l’infrastructure intellectuelle du Québec, dans tous les domaines, depuis des centaines d’années », a déclaré M. Mulroney.

Lire aussi:  Les Raptors s'imposent 137-134 face aux Boston Celtics pour clôturer la pré-saison.

« Nous devons donc être attentifs aux possibilités dans un monde en mutation, et vous savez que ce monde est en train de changer radicalement », a-t-il ajouté.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 26 octobre 2022.

A propos de Fleury 3820 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*