Rendez-vous est donné du côté de la place Jules Vallès « entre 16h à 19h », à travers des sms et Facebook. C’est à la tombée de la nuit, alors que des rumeurs vont bon train dans le quartier, qu’un petit attroupement se forme sur un côté de la place. Quelques véhicules garés en double-file et du matériel vidéo de sortie donnent le ton. Quelques grappes de petits du quartier s’approchent, intéressés par le petit événement qui commence. Le tournage se fera là, en plein milieu de la rue.

Affublé d’un long manteau et d’une grosse capuche, petites lunettes, le visage d’Alkpote, rappeur underground issu du quartier, apparait au milieu de son équipe et de quelques amis de passage venus participer au clip. Chacun s’installe, prend le temps de discuter, en attendant le dernier comparse de ce feat, un son appelé « Trafiquants » (avec La B. et Trafiquinte). Niska arrive enfin sur la place, salue les plus jeunes comme les plus anciens du quartier. La première partie du clip est ainsi tournée ici, en plein milieu des Pyramides, avant de basculer côté Chantier du Coq, le quartier d’où est issu le récent détenteur d’un disque d’or, devenu la référence du trap.

Niska, Alkpote et les autres rappeurs sont filmés par l’équipe de Daymolition, qui réalise plusieurs plans, la plupart avec une caméra dynamique qui effectue des vas et viens devant les chanteurs et leur crew. Les codes du clip de rap sont bien respectés dans les différents cadrages qui alternent gros plans sur les artistes et plans plus larges dans lesquels ceux-ci sont entourés de leurs potes. Beaucoup de rythme dans ce son, et des pas de danse sont effectués devant les caméras pour agrémenter le rendu filmique.

Direction un autre coin du quartier, devant la fresque « Pyramides » située à côté de la dalle. Des plans plus serrés y sont tournés, avec un public de curieux qui se masse autour des artistes. Avant que plusieurs convois ne partent pour le quartier d’à côté tourner la suite du clip. « C’est un petit évènement » note un observateur qui participe au tournage, « tout le monde sur Evry attendait ce feat depuis que Niska a percé ». Une collaboration avait eu lieu il y a plusieurs années lorsque Niska débutait avec son groupe Mineurs enragés. Ce feat est aussi une manière de montrer le Chantier du Coq et les Pyramides côte-à-côte. Tout un symbole, et un son qui sort ce mercredi soir promis à succès.

Niska et Alkpote devant la grande fresque 'Pyramides' utilisée comme arrière-fond dans le clip à venir

Niska et Alkpote devant la grande fresque ‘Pyramides’ utilisée comme arrière-fond dans leur clip(JM/EI)