L’iPad 10 et le nouvel iPad Pro en test

Nouvelle forme, nouvelles couleurs

Mise à jour des modèles des tablettes iPad et iPad Pro d’Apple. La dixième génération du modèle de base bénéficie d’un tout nouveau design et de couleurs fraîches – mais fait aussi d’étranges compromis.

Berlin – La dixième génération d’iPad fait ses adieux à certaines choses habituelles. Au revoir les bords d’écran épais, au revoir le bouton Home et au revoir le connecteur Lightning. Et surtout : adieu la prise jack pour les écouteurs. Mais pas d’adieu sans Hello ! Les nouveautés : des couleurs vives et, grâce à l’USB-C, un raccordement sans problème de disques durs et d’écrans externes. Et un capteur TouchID lumineux dans le bouton marche/arrêt sur le bord de l’appareil.

Tous ces renoncements ont un effet évident : bien que le dernier iPad soit plus court d’environ deux centimètres que le modèle précédent, l’écran est plus grand. Il dispose désormais d’une diagonale d’écran de 10,9 pouces (27,69 cm) au lieu de 10,2 pouces (25,91 cm) auparavant. Un boîtier plus petit, un écran plus grand : Ce concept est convaincant.

Le nouvel iPad 10 est équipé de la puce A14 Bionic d’Apple, que nous connaissons déjà de l’iPad Air (2020) et des différents modèles d’iPhone 12. Ce système n’est donc pas tout à fait nouveau, mais il est toujours très rapide.

L’iPad devient plus adapté à la vidéoconférence

Alors que beaucoup ne remarqueront pas la mise à jour de la puce, la nouvelle position de la caméra à l’avant de l’écran saute immédiatement aux yeux. Contrairement à l’iPad Pro et à l’iPad mini, elle n’est plus placée sur le côté court, mais au milieu du côté long. Dans les appels vidéo avec FaceTime, Zoom, Teams et d’autres applications, on regarde ainsi virtuellement son interlocuteur directement dans les yeux.

Lire aussi:  MontanaBlack : Les adversaires de la Coupe du monde sont des hypocrites - Le Streamer fait une déclaration fracassante

Le nouveau clavier de l’iPad (Magic Keyboard Folio) est également convaincant. Il permet de poser l’iPad comme un ordinateur portable. Il dispose de 14 touches de fonction avec lesquelles on peut par exemple régler le volume et la luminosité de l’écran. Tout cela est très solide et valorise énormément l’iPad. Seul le prix de cet accessoire utile est critiquable. Apple le facture à près de 300 euros.

La décision d’Apple de ne rendre le modèle de base de l’iPad compatible qu’avec l’Apple Pencil de première génération provoque également des rides sur le front. Le premier crayon numérique d’Apple dispose d’une prise Lightning pour le couplage et le chargement. Or, Apple vient de supprimer la prise correspondante sur l’iPad 10.

iPad Pro : beaucoup de puissance devient encore plus de puissance

Alors qu’Apple a beaucoup changé sur l’iPad normal, beaucoup de choses restent inchangées sur le nouvel iPad Pro. Les deux modèles Pro (12,9 pouces 11 pouces) ont tout de même un nouveau processeur principal, la puce M2. Mais l’iPad Pro était déjà un monstre de puissance avec le processeur M1. Avec le M2, il est désormais encore un peu plus puissant. Il n’y a pas de tablette Android qui puisse même s’en approcher.

Dans la variante professionnelle du processeur M2, l’unité graphique a recours à dix cœurs graphiques, et non pas seulement à huit comme sur le MacBook Air. Le travail de calcul proprement dit est effectué par huit cœurs de CPU, quatre pour les tâches quotidiennes et quatre pour les tâches de calcul particulièrement intensives. L’iPad Pro est donc la machine idéale pour les professionnels des médias qui travaillent par exemple sur des vidéos en résolution 4K avec des applications comme Luma Fusion ou DaVinci Resolve.

WLAN rapide pour les propriétaires de routeurs WLAN rapides

L’iPad Pro peut désormais utiliser la nouvelle norme Wi-Fi 6E. Pour pouvoir profiter de la bande passante plus élevée, il faut toutefois utiliser un routeur qui maîtrise déjà le Wi-Fi 6E du côté opposé.

Lire aussi:  Bonus du samedi - 300% au Blackjack en ligne

Sur deux sujets, la fraction iPad Pro regardera avec envie le plus petit iPad 10. D’une part, les professionnels aimeraient aussi que la caméra pour la vidéoconférence se trouve au milieu du côté le plus long – mais elle reste toujours sur le côté le plus court. Le réflexe de « vouloir avoir » s’appliquera également au clavier externe. Bien que le « Magic Keyboard » coûte encore plus cher, on cherche en vain les nouvelles touches de fonction du modèle Folio pour l’iPad 10.

Touches de fonction

En revanche, tout s’accorde avec l’Apple Pencil. Les modèles Pro fonctionnent avec la deuxième génération du stylet, qui peut être chargé sur le côté long de l’iPad.

Conclusion : beaucoup de performances, pas de prix d’entrée de gamme

Avec ses caractéristiques de performance, l’iPad 10 se rapproche de l’iPad Air, plus haut de gamme. Il brille par des fonctions que même l’iPad Pro n’offre pas. Avec des prix compris entre 579 et 979 euros, il a toutefois perdu son statut de tablette d’entrée de gamme. Ce rôle est repris par le modèle précédent, l’iPad de 9e génération, qui est toujours proposé par Apple à partir de 429 euros.

Le nouvel iPad Pro en test

Avec l’iPad Pro, Apple a combiné une grande partie de la technologie éprouvée avec un nouveau noyau et cette tablette occupera sans conteste la première place dans tous les classements de performances. Pour cela, les acheteurs doivent mettre la main à la poche. Les prix du plus petit modèle de 11 pouces commencent à 1049 euros. dpa

A propos de Fleury 3586 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*