Selon l’ONF, les zones concernées sont signalées à leur périphérie par une information sur les barrières et le long des routes. « Durant les jours de chasse, la forêt n’est jamais totalement parcourue, laissant plusieurs espaces disponibles aux autres activités », précise l’organisme.

Afin que tous les usagers puissent exercer leurs activités, l’ONF demande à chacun « d’être vigilant et d’avoir une attention, toute particulière, à la signalétique apposée. » Cavaliers, piétons, chasseurs et sportifs de la Forêt de Sénart sont donc invités à la prudence et au respect des règles.