C’est un scrutin méconnu, qui concerne tout de même 25 000 professionnels dans le département. Quelques jours avant les élections consulaires qui concernent cette fois la Chambre de commerce et d’industrie (lire notre article – abonnés), la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), renouvelle également ses instances. La chambre est gérée par 25 professionnels (et 15 réservistes) issus de tous les secteurs, dirigeants d’entreprises artisanales et inscrits au registre des métiers de l’Essonne.

Le vote à distance, ouvert le 1er octobre, se termine ce vendredi 14 octobre. Le résultat ne devrait guère faire l’objet de suspense, puisqu’une seule liste se présente aux suffrages des artisans essonniens. L’équipe élue en 2010 est en effet la seule à se porter candidate. La participation, traditionnellement faible, servira d’indicateur pour ce vote. La structure qui a changé de locaux en 2014, devrait garder Laurent Munerot à sa tête. Président de la CMA depuis 2010, il exerce comme prothésiste dentaire. Il briguera donc un second mandat comme représentant des entreprises artisanales du 91.

Les principales fédérations professionnelles le soutiennent ainsi dans la liste « 100% artisanat » : bâtiment, taxis, boulanger, ou coiffeurs. La CMA s’occupe des aspects « régaliens » de la vie d’une entreprise artisanale, ses formalités, son enregistrement ou encore la signature des contrats d’apprentissage. Elle a aussi un rôle de formation pour les artisans en gestion ou administration, et leur propose aussi des accompagnements au développement.