Quelques jours après l’arrivée de 44 premiers résidents du nouveau CAO – Centre d’accueil et d’orientation – de Forges-les-Bains (lire notre article), le collectif ‘Forgeons l’avenir’ confirme son projet de manifestation contre l’ouverture de ce centre ce samedi matin. Rendez-vous est donné en bas des écoles à 10h30 pour celles et ceux qui s’opposent à l’arrivée des 91 migrants annoncés par la préfecture, dans la commune.

C’est à la suite du dernier conseil municipal de Forges, au cours duquel quelques 150 opposants au centre s’étaient présentés (notre reportage – abonnés), que la décision d’organiser une manifestation avait été prise. Les principaux points d’achoppement concernent l’imposition par l’Etat de ce centre, au sein de locaux appartenant à la mairie de Paris, ainsi que les réponses jugées non-satisfaisantes de la municipalité aux revendications de ces habitants.

A la suite du sondage réalisé dans la commune, le collectif estime que la municipalité dispose du soutien de sa population pour s’opposer plus fermement à l’ouverture du CAO. Et depuis l’arrivée ce lundi des premiers demandeurs d’asile, la liste des griefs ne cesse de s’allonger. Il est maintenant reproché aux pouvoirs publics de n’avoir pas respecté leur promesse d’une présence des gendarmes à proximité des écoles, de n’avoir eu aucune information sur l’ouverture du centre lundi et l’avoir découvert par surprise, ainsi que les courriers envoyés restés sans réponse. « Nous maintenons évidemment la manifestation de samedi avec une demande de moratoire immédiat afin de respecter le vote des Forgeois et apaiser les tensions » indique un porte-parole du collectif de Forgeois.