Le Canadien Price donne la priorité à l’absence de douleur dans la vie de tous les jours et ne prévoit pas de prendre sa retraite.

MONTRÉAL – Le regard de Carey Price sur sa santé a changé, mais il n’a pas encore l’intention de prendre sa retraite.

Avec une blessure persistante au genou qui l’a mis sur la touche pour tous les matchs de la saison 2021-22 sauf cinq, le gardien de but des Canadiens de Montréal est prêt pour une autre saison sur la réserve pour blessure à long terme. S’adressant aux médias lundi, Price a déclaré que son attention s’est portée sur sa vie quotidienne et non pas sur la fin de ses 15 ans dans la Ligue nationale de hockey.

« Nous devrons y aller étape par étape. Je n’ai pas de plan pour prendre ma retraite en ce moment », a-t-il dit. « Pour l’instant, mon objectif est simplement de ne pas avoir de douleur au quotidien. J’ai encore quelques problèmes pour monter et descendre les escaliers et il est difficile de porter mes enfants dans les escaliers.

« Ma première priorité est donc d’amener mon corps à un endroit où je n’ai plus de douleur dans ma vie de tous les jours et de continuer à partir de là. »

Price, 35 ans, a eu un deuxième avis sur sa blessure au genou à Pittsburgh à la fin de la saison dernière et on lui a suggéré de subir une autre opération.

Cette recommandation a laissé à Price un sentiment de malaise et un risque pour sa qualité de vie globale. Le gardien de but a ajouté qu’il n’aimait pas l’idée et a qualifié la procédure d' »intrusive ».

« L’opération est appelée OATS », a déclaré Price. « En gros, ils prennent un bouchon de cartilage et d’os d’une zone inférieure de votre genou et le placent dans la zone endommagée par le cartilage. C’est une opération assez sérieuse et le taux de réussite est supérieur à 50 %. D’un point de vue pessimiste, on se dit qu’il y a 50 % de chances que ça ne marche pas ou 30 % de chances ou autre.

Lire aussi:  Le bénéfice de Cogeco Communications augmente de 9,1 % pour atteindre 104,9 millions de dollars au quatrième trimestre

« C’est quelque chose que j’envisagerais peut-être à ce moment-là, à moins que j’en aie vraiment besoin pour vivre ma vie, mais pour l’instant, je regarde mes jeunes enfants et jouer avec eux jour après jour est la chose la plus importante pour moi.  »

Pour l’instant, Price considère que la prochaine étape consiste à poursuivre la rééducation qu’il avait déjà entreprise. Un processus long et fastidieux qui n’a pas encore porté ses fruits.

« C’est la partie la plus frustrante, mais j’ai parlé à plusieurs personnes qui ont eu ce type de blessure et il leur a fallu plus d’un an pour commencer à se sentir normaux », a déclaré Price. « Je garde donc espoir. Il y a une possibilité d’une autre injection mais nous devrons voir. Nous devons juste continuer à essayer de résoudre un problème mais cette opération est un peu inquiétante pour moi. »

Le gardien de but des Canadiens de Montréal Carey Price, qui est sur la liste de réserve pour blessure à long terme, parle aux médias au centre d'entraînement de l'équipe, le lundi 24 octobre 2022 à Brossard, au Québec.

Il n’y a plus d’espace avec le nom de Price dans le vestiaire des Canadiens au Centre Bell. C’est un changement révélateur pour les vétérans du Canadien comme Brendan Gallagher, qui a vécu les hauts et les bas de l’histoire récente de l’équipe aux côtés de Price.

« C’est différent de regarder en bas et de ne pas l’avoir ici. Il était vraiment le point central de cette équipe, de cette organisation pendant tant d’années », a déclaré Gallagher. « C’est différent, mais je suis chanceux d’avoir passé les années que j’ai passées avec lui et il m’a fait bien paraître de nombreuses nuits. Je ne lui dirais jamais ça en face, mais je lui dois une ou deux choses ».

Lire aussi:  La guerre de Doug Ford avec le SCFP risque de plonger le Canada dans une crise d'unité

Price se considère comme étant dans une « zone grise » lorsqu’il s’agit de faire partie de l’équipe. Il a été présenté au Centre Bell sous une ovation debout en tant que Canadien non joueur lors de l’ouverture de la saison le 12 octobre. Le cinquième choix au total de la séance de sélection 2005 de la LNH a déclaré qu’il essaie toujours de trouver un équilibre entre le fait de rester proche de l’équipe en tant que joueur blessé et de respecter l’espace de ses coéquipiers.

« N’importe quel joueur blessé vous dira que c’est une position assez bizarre », a déclaré Price. « Vous avez l’impression de faire partie de l’équipe mais vous n’avez pas l’impression de faire partie de l’équipe.

« Je ne veux pas être là tous les jours et utiliser des ressources au jour le jour. Ces gars viennent ici et travaillent dur tous les jours. Ils voient des entraîneurs tous les jours et je ne veux pas entraver leurs progrès. Je ne vais pas faire partie de ce processus cette saison et j’ai l’impression de les gêner. Je serai dans le coin, ça me manque d’être avec les gars ».

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 24 octobre 2022.

A propos de Fleury 3562 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*