« House of the Dragon » : Le Conseil vert – Critique de l’épisode 9

Otto (Rhys Ifans) et Alicent (Olivia Cooke) convoquent le Conseil vert

Dans « Game of Thrones », le dernier épisode avant la finale d’une saison a souvent été propice aux moments forts. Cependant, le prequel « House of the Dragon » s’empêtre dans des intrigues secondaires inutiles dans l’épisode « Le Conseil vert ».

Le fait que ce soit justement l’épisode de « House of the Dragon » intitulé « Le Conseil vert » (dans l’original : « The Green Council ») qui laisse si perplexe semble tout à fait ironique. Il est particulièrement dommage que les avant-derniers épisodes avant la fin d’une saison de « Game of Thrones » aient toujours été propices aux moments forts. Cette fois-ci, la neuvième édition de la saison inaugurale en dix épisodes de la nouvelle série fantastique de HBO devrait décevoir de nombreux fans de Westeros. Le fait de connaître ou non le livre de George R. R. Martin pourrait certainement faire la différence. Mais même sans connaissances préalables, il est probable que l’on remarque quelques incohérences, d’autant plus qu’une grande partie de la durée d’une heure est gaspillée en courses confuses.

Tous ces douloureux sauts dans le temps, qui nous ont fait rater tant de moments prometteurs (en particulier avec Laena et Harwen), étaient-ils vraiment nécessaires pour que l’on puisse maintenant voir comment Larys (Matthew Needham) vit son fétichisme des pieds ? Et comment Mysaria (Sonoya Mizuno) se bat pour les droits des enfants ? En outre, on a l’impression que les créateurs de la série – surtout en ce qui concerne le personnage d’Alicent (Olivia Cooke) – veulent atteindre la complexité à tout prix, même au détriment de la logique si nécessaire. Cette semaine, la mise en scène a été confiée à Claire Kilner, que nous connaissons déjà pour son travail sur les quatrième et cinquième épisodes. Elle a de nouveau le droit de faire appel à d’innombrables figurantes – et emmène une fois de plus les spectateurs dans le quartier de divertissement de Flea Bottom, où l’ambiance est toutefois nettement moins amusante que la dernière fois. L’auteur est Sara Hess, qui avait écrit le sixième épisode. Et l’impression est que cela aurait dû être un « épisode de scénario » plutôt qu’un « épisode de mise en scène ». En d’autres termes, on aurait plutôt souhaité un jeu de chambre avec des dialogues denses au sein du petit conseil, comme le titre de l’épisode le laissait supposer. En revanche, nous avons eu droit à une vaste et déroutante chasse au trésor à travers King’s Landing. Lire la suite sur Serienjunkies.de. (Bjarne Bock)

Lire aussi:  Adriana Chechik : Twitch est-elle menacée d'un méga-recours en justice après son dramatique accident ?
A propos de Fleury 3821 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*