Reprise du procès pour agression sexuelle d’un officier militaire ayant dirigé la campagne de vaccination COVID-19

GATINEAU, Qc. – Le procès pour agression sexuelle contre le Maj.-Gén. Dany Fortin doit reprendre pour une troisième journée dans une salle d’audience de Gatineau ce matin.

Fortin s’est présenté à la barre en septembre et a nié toute culpabilité dans cette affaire, affirmant qu’il n’avait jamais eu de contact physique avec une femme qui avait fait des allégations détaillées contre lui devant le tribunal.

Une femme dont l’identité est protégée par une interdiction de publication a déclaré au juge présidant l’affaire qu’elle est « sans aucun doute » qu’elle a reconnu Fortin comme la personne qui l’a attaquée une nuit en 1988.

La plaignante a dit qu’elle s’est réveillée dans son dortoir au collège militaire de St-Jean-sur-Richelieu, au Québec, pour trouver Fortin en train de se masturber avec une de ses mains.

L’avocat de la défense de Fortin a déclaré qu’elle contesterait vigoureusement l’identification de Fortin par la plaignante.

Il était l’officier militaire en charge de la campagne de vaccination COVID-19 du gouvernement fédéral jusqu’à son renvoi en mai 2021 suite à une enquête sur l’allégation, qu’il conteste également devant la Cour fédérale.

Ce rapport de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 24 octobre 2022.

Lire aussi:  L'ordre de mise à l'abri sur place est annulé après l'arrestation d'un suspect par la police en Gaspésie
A propos de Fleury 3728 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*