En ouvrant les portes du studio de Mille-Pattes, au cœur du tout récent Espace Nelson-Mandela, Malk, l’un des animateurs de Nu Soul Food, ne peut s’empêcher de faire une remarque sur le confort de l’endroit. « Rien à voir avec nos anciens studios, raconte-t-il. Même si on y a passé de merveilleux moments et si on en garde de supers souvenirs ! »

Dans la pièce principale, une grande table sur laquelle trône quelques vinyles. Le studio avec ses platines et ses micros se trouve juste derrière, derrière un mur vitré. La déco est sobre, simplement ornée d’un tableau représentant Bob Marley.

C’est dans cette pièce qu’est enregistrée en live, tous les vendredis soir, l’émission Nu Soul Food. L’équipe de DJ et d’animateurs, tous bénévoles, assurent le show jusqu’à minuit et passent leurs coups de cœur soul, hip-hop old school, ou encore funk. Dj Boodj, Don Vinyl, Dj Xzekut et Malk o Mic forment, à eux quatre, le moteur de l’émission, avec la musique soul comme carburant. « Ce sont des pointures que nous avons comme Dj, se réjouit Malk. Ils passent des disques rares et ont fait leurs armes sur d’autres grosses radios. »

L'émission Nu Soul Food de Radio Mille-Pattes est consacrée à la soul dans toute sa diversité, des meilleurs classiques aux dernières découvertes

L’émission est consacrée à la soul dans toute sa diversité, des meilleurs classiques aux dernières découvertes. (MH/EI)

De quoi forger une vraie identité à Nu soul Food et en faire un rendez-vous incontournable de la radio salucéenne. « NSF », comme l’appellent ses animateurs, est née en 2008 alors que Radio Mille-Pattes, tout juste dotée d’une nouvelle équipe, se cherchait un nouveau souffle. « On a alors travaillé sur ce projet, reprend Malk, qui a toujours fait partie des membres de la radio. « Pour ma part, j’ai toujours prôné la diversité dans le paysage musical : soul, funky stuff, rock legend… L’idée de l’émission était de mettre en avant les musiques soul et leurs dérivés, mais aussi les nouvelles scènes. Sans oublier les classiques des années 80 – 90 ! » La recette marche. L’émission propose même des mix de hip-hop samplés, mélangés avec leurs sons souls d’origine.

« On est avant tout là pour se faire plaisir »

« Comme on est bénévole, on est avant tout là pour se faire plaisir. Et la radio nous laisse carte blanche. On a beaucoup de chance, on fait ce qu’on veut ! » Ainsi, l’équipe n’hésite pas à se déplacer régulièrement pour des interviews d’artistes soul de renom. Les animateurs ont plusieurs poids lourds de la musique à leur tableau de chasse, comme Charles Bradley ou Quantic. L’émission est par ailleurs en contact avec des labels du monde entier, ce qui n’est pas un détail pour une radio locale et associative.

Et pour ce qui est des artistes locaux, Malk assure que les portes de l’émission leurs sont grandes ouvertes. « Des artistes essonniens, on en a accueilli ! Ils sont chez eux ici, et ils le savent. Tu fais du bon son, tu viens, lance-t-il simplement. En plus, grâce à Internet, le niveau commence à monter. Avant, les sons rares étaient plus difficiles à trouver. »

A la rentrée de septembre, NSF aimerait augmenter le nombre de ses événements et accentuer le partage avec son public. « On voudrait faire encore plus de warm-ups et de jam sessions. Pendant ces événements, on aimerait faire venir le plus de musiciens possible pour des impros. Lorsque l’on en fait, on a en général de très bon retours ! » décrit Malk. Ses DJs animait par exemple avec leurs perles souls la dernière soirée de la Fête de la Musique de Brétigny entre les concerts.

Pour le reste, l’émission ne compte pas changer de recette. Dès 22 heures, c’est en général Vinyl qui accueille les auditeurs. « La plupart sont des connaisseurs de ce style de musique, voire des pros. En général, ils viennent du coin, détaille ce dernier. On est beaucoup plus écoutés sur la bande FM que sur le web, même si notre site est écouté dans le monde entier. » Ensuite, les Dj passent les dernières nouveautés données par les labels et approuvés par l’équipe. Puis, vient la sélection de classiques, là encore issus du monde entier. « On peut même passer du groove japonais ! » sourit Malk.

Radio Mille-Pattes, une radio ancrée dans le paysage essonnien

Fondée il y a 20 ans par un animateur de la ville avec des jeunes, RMP est à ses débuts très généraliste, passant techno, pop et rock. Ce n’est qu’en 2006 que la station devient une radio 100 % reggae. Elle a toujours eu son studio à Saulx-les-Chartreux et s’est installée dernièrement dans le tout récent espace Nelson-Mandela, inauguré il y a quelques mois. Outre Nu Soul Food, diffusée le vendredi soir et rediffusée le samedi de midi à 14 heures, l’émission compte une vingtaine d’émissions dont Soul Brothers, elle aussi consacrée à la soul mais sans dépasser les années 60–70. « C’est une radio musicale avant tout, faite par des passionnés et des acteurs de la musique », conclut Malk. Son show recherche, pour l’année prochaine, des stagiaires avec des profils similaires pour le rejoindre.