117 communes ont été déclarées en situation de catastrophe naturelle, 104 agriculteurs ont été touchés par les intempéries en Essonne, plus de 2 000 personnes ont été évacuées… Le département de l’Essonne a vécu récemment un épisode naturel exceptionnel, qui a laissé derrière lui un lourd bilan matériel et financier. Afin de répondre aux besoins des personnes et des collectivités les plus touchées, les conseillers départementaux ont à l’unanimité voté une aide d’urgence qui s’élève à trois millions d’euros. « Dans ces circonstances, le Département de l’Essonne affirme sa complète solidarité vis-à-vis des Essonniennes et des Essonniens touchés par ces intempéries », annonce la collectivité. En ouverture de séance, le président du Département François Durovray aura un mot de remerciement pour « les élus du département, présents sur le terrain », ainsi qu’aux agents départementaux pour leur mobilisation.

Ainsi, le monde agricole par exemple, fortement touché, bénéficiera d’un fonds d’aide exceptionnelle de 100 000 euros, afin notamment de répondre aux pertes des cultures. « Les agriculteurs qui le nécessitent auront jusqu’au 30 septembre 2016 pour solliciter le département par courrier. La forme et les modalités de cette aide seront définies par la commission permanente, en lien avec les acteurs du territoire et notamment la chambre interdépartementale d’agriculture », précise le Département.

Pour aider les familles, une aide de 100 000 euros est prévue, qui sera versée directement à la Croix-Rouge Française. Il est également prévu, pour les familles sous plafond de ressources, « d’étendre le dispositif de micro-crédits en vigueur qui se concrétise par un prêt à taux « zéro ». Le Département prendra en charge les intérêts de 4% par ailleurs négociés avec le Crédit Municipal de Paris. »

Ces prêts, d’un montant de 300€ à 3 000€ voire 5 000€ à titre exceptionnel, sont remboursables sur la base de 36 à 48 mois.

Les copropriétés situées sur les communes sinistrées bénéficieront quant à elles de 400 000 euros, « pour aider à la remise en l’état et à la prévention des risques. »

Un fond d’urgence pour les collectivités

Les bénéficiaires de ce fonds de 2,4 millions d’euros sont les communes déclarées en état de catastrophe naturelle – 117 au total – suite aux intempéries de début juin « ou, pour les dépenses de prévention, leur groupement – communautés de communes ou d’agglomération uniquement » , précise le Département.

Au total, près de 10 millions d’euros de dégâts ont été estimés sur le patrimoine départemental. De leur côté, les villes et intercommunalités votent également des crédits d’urgence pour leurs administrés. L’Etampois a par exemple voté quelques 25 000 euros pour venir en aide aux agriculteurs.