C’est à la découverte d’une culture « en résistance » qu’est consacrée la soirée portée par les groupes essonniens de l’AFPS (France-Palestine solidarité), ce samedi soir à Corbeil-Essonnes. Avec le soutien d’un collectif de syndicats, partis et associations, cette « Nuit culturelle palestinienne » promet une plongée unique dans les différentes facettes de cette culture vivante, en terme de musique et poésie, mais aussi danse ou calligraphie.

« Malgré 60 ans de déni de leurs droits, les Palestiniens sont libres, très ouverts sur le monde et ont leur culture propre » explique Jacques Picard, initiateur de la soirée pour l’association L’Olivier. Militant de la cause palestinienne et ancien conseiller régional en charge de la coopération avec les Territoires occupés, il a convié entre autres pour cette rencontre l’intellectuel et diplomate palestinien Elias Sanbar. Celui-ci viendra « méditer » avec le public sur l’identité culturelle palestinienne.

Actuellement ambassadeur de la Palestine à l’Unesco, Elias Sanbar a effectué ses études et a enseigné en France, il est le traducteur dans notre langue de l’oeuvre de Mahmoud Darwich, célèbre poète palestinien, et a lui-même écrit plusieurs ouvrages. « Il est une extraordinaire passerelle entre la France et la Palestine, l’un de ceux les mieux à même d’expliquer les spécificités culturelles de ce peuple » souligne Jacques Picard.

Cette soirée vient clôturer un cycle de sept conférences organisées en Essonne entre le collectif essonnien et l’institut de recherche Iremmo. Une volonté de revenir sur les sources du conflit au proche-orient en expliquant dans le détail ses aspects historiques et géo-politiques : « l’objectif de ce cycle était d’approfondir les connaissances » sur la situation très complexe de la région, affirme le militant. « Ce n’était pas facile dans le contexte, notamment de criminalisation du mouvement BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) » poursuit-il, « c’est pourquoi on se distancie de toute tentative d’instrumentalisation ».

  • Samedi 18 juin de 19h30 à minuit, square Dalimier (face au Palais des sports) à Corbeil-Essonnes – entrée libre. Programme en ligne