Manchester City récolte les fruits d’un investissement à long terme dans les jeunes stars de son académie.

L’usine de football de Manchester City fonctionne à plein régime.

La chaîne de production de talents de haut niveau envisagée lorsque les champions de Premier League ont révolutionné leur centre de formation en 2013/14 tourne à plein régime, au bénéfice du manager Pep Guardiola.

Il a fallu huit ans d’assiduité, de travail acharné, d’essais et d’erreurs, et d’investissements, mais les dividendes sont désormais visibles pour tous, avec près de 50 millions de livres sterling (60 millions de dollars) déjà ajoutés au bilan cet été, et la promesse de plus à venir.

Lorsque City a été acheté en 2008 par le Sheikh Mansour bin Zayed, vice-Premier ministre et ministre des Affaires présidentielles, par l’intermédiaire du Abu Dhabi United Group, il a exposé sa vision de l’avenir en promettant d’apporter le succès sur le terrain et d’encourager les jeunes talents.

Le plan était basé sur le développement de la jeunesse et la durabilité, pour former de jeunes footballeurs talentueux sur et en dehors du terrain et pour le faire dans une installation soutenue par les meilleurs entraîneurs et programmes d’entraînement.

Lorsque, après quelques années de recherche, le conseil d’administration – dirigé par le président Khaldoon Al Mubarak – a décidé de dépenser plus de 160 millions de livres sterling dans une nouvelle infrastructure au cœur de l’est de Manchester, c’était en pensant à des intersaisons comme celle de 2022.

Ils rêvaient d’étés au cours desquels certains jeunes joueurs seraient promus dans l’équipe première et d’autres vendus pour payer des stars internationales.

Le fait de placer les équipes seniors masculines et féminines sur le même campus que les juniors faisait partie d’une vision à long terme visant à rendre City non seulement prospère mais aussi financièrement viable.

L’installation, située en face de l’Etihad Stadium et construite sur un terrain récupéré, a été baptisée City Football Academy (CFA). Il abrite tous les joueurs et entraîneurs du club, la grande majorité des employés de bureau et le siège mondial du City Football Group (CFG).

Les deux tiers des 17 terrains disponibles sur le site sont principalement utilisés pour le football des jeunes, de sorte qu’il y aura une grande satisfaction dans les couloirs du pouvoir à Manchester et à Abu Dhabi lorsque les retours de cette fenêtre de transfert seront finalement totalisés.

Lire aussi:  Phil Foden soutient l'effrayant Erling Haaland pour qu'il marque des buts avec Manchester City.
Cole Palmer célèbre son but pour Manchester City. Action Images

Phil Foden, avec quatre titres de Premier League avant son 22e anniversaire et une étape de la Coupe du monde avec l’Angleterre au Qatar en vue, est depuis longtemps la tête d’affiche de la CFA. Cole Palmer, un autre produit local, devrait le rejoindre dans l’action régulière cette saison.

Le défenseur central Luke Mbete, l’attaquant Liam Delap – tout juste revenu de sa victoire à l’Euro U19 avec l’Angleterre – et James McAtee pourraient également avoir l’occasion de montrer ce qu’ils savent faire en équipe première, bien que des prêts ne soient pas à exclure.

L’impact de l’académie, dirigée par Jason Wilcox, vainqueur de la Premier League, se fera certainement sentir sur le terrain, mais il est également inscrit dans les comptes.

Les arrivées importantes d’Erling Haaland, Julian Alvarez et Kalvin Phillips, pour un total de plus de 100 millions de livres sterling, ont été payées en grande partie par la vente de jeunes joueurs qui étaient sur le point de percer sous Guardiola mais qui n’ont pas encore fait le grand saut.

Le jeune attaquant de Manchester City, Liam Delap, participe à un entraînement. AFP

Jusqu’à présent, Manchester City a vendu Darko Gyabi (Leeds), Pedro Porro (Sporting Lisbonne), Gavin Bazunu et Romeo Lavia (Southampton), Ko Itakura (Borussia Mönchengladbach) et CJ Egan-Riley (Burnley).

Ces ventes ont permis de récolter plus de 45 millions de livres sterling et d’autres sont à venir : Samuel Edozie devrait partir en Allemagne pour 10 millions de livres sterling et Aro Muric et Iker Pozo suscitent un vif intérêt.

D’autres joueurs tels que Tommy Doyle (Sheffield United) et Taylor Harwood-Bellis (Burnley) ont été prêtés afin de parfaire leur expérience.

City a intelligemment inséré des clauses de rachat dans la majorité des ventes, au cas où l’une de ses stars s’imposerait au plus haut niveau. Dans le même temps, le club a ouvert la voie à la prochaine génération de jeunes talents qui ont balayé tous les autres avant eux en termes de titres de Premier League pour les groupes d’âge au cours des deux dernières saisons.

James McAtee de Manchester City en action contre Norwich City. AP

Cet été s’inscrit également dans la continuité des deux ou trois dernières fenêtres où des sommes importantes ont été gagnées grâce aux ventes de Rabi Matondo (Schalke 04), Brahim Diaz (Real Madrid), Jadon Sancho (Borussia Dortmund, désormais Manchester United), Lukas Nmecha (Wolfsburg) et Jeremie Frimpong (Celtic, désormais Bayer Leverkusen).

Lire aussi:  Evaluation des joueurs de Liverpool contre Crystal Palace : Diaz 7, Nunez 2 ; Zaha 8, Eze 7

L’augmentation du nombre d’affaires met en évidence une tendance croissante dans le football anglais, où les équipes situées en dessous des six grands clubs actuels de Premier League, ainsi que les équipes européennes, observent le potentiel et s’appuient sur l’amélioration de jeunes joueurs talentueux dont ils savent qu’ils auront reçu la meilleure formation possible sur et en dehors du terrain.

Cela illustre également à quel point il est difficile d’être un membre régulier de l’équipe première de Guardiola. Certains considèrent le parcours comme presque impossible et renoncent donc à signer des contrats prolongés dans l’espoir d’obtenir un poste de haut niveau dans une autre équipe.

Ceux qui y parviennent peuvent toutefois compter sur le soutien et l’admiration de Guardiola.

Classement des joueurs de Manchester City 2021/22

« L’académie compte beaucoup de bons joueurs, pas seulement un ou deux », a-t-il déclaré. « Tous sont des gens incroyablement bien éduqués. Grâce à leurs familles, également.

« Nous avons des joueurs talentueux. Nous pouvons absolument compter sur eux. Certains d’entre eux s’entraînent avec la première équipe tous les jours. Ils ne font pas de mauvais visage, ils ne vous mettent pas mal à l’aise dans vos décisions.

« Ils ont juste le désir d’être quelque chose dans le football mondial. Avec leurs compétences et leur désir. Je suis très fier d’être l’entraîneur de ce club.

« En tant que manager, je peux en profiter. Je peux les utiliser. Sans l’effort incroyable de nombreuses personnes dans l’académie, cela ne serait pas possible. »

Une poignée de jeunes devraient participer à la tournée de pré-saison des champions. Ils reviendront s’entraîner le 11 juillet avant de s’envoler pour les États-Unis le 16 juillet, où City affrontera le Club America le 21 juillet (au Texas) et le Bayern Munich le 24 juillet (à Green Bay).

City affrontera ensuite Liverpool, vainqueur de la FA Cup, lors du Community Shield, le traditionnel lever de rideau de la saison anglaise, le 30 juillet.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*