Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus net que jamais

Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus nets que jamais

Ces dernières années, les smartphones Google ont certes toujours convaincu les spécialistes, mais ne se sont que moyennement vendus. Aujourd’hui, le groupe Internet fait une nouvelle tentative pour sortir de la niche.

Berlin – On ne peut pas dire que les smartphones Pixel de Google soient un succès commercial. Depuis la première du Pixel en 2016, le groupe a pu écouler au total à peine 28 millions d’appareils. Chez Samsung, un tel volume est écoulé en moyenne en cinq semaines.

Ce succès commercial mitigé n’est toutefois pas dû à la qualité des smartphones Pixel. C’est ce que montre également le test des smartphones haut de gamme actuels Pixel 7 et Pixel 7 Pro.

Comme Apple, Google mise avec son Tensor G2 et sa propre puce de sécurité sur des processeurs développés en interne, qui sont devenus encore un peu plus rapides et efficaces. Les services de Google, qui misent massivement sur l’intelligence artificielle, dépendent de cette puissance de calcul.

La barre de l’appareil photo reste bien visible

D’un point de vue purement extérieur, les Pixel 7 et Pixel 7 Pro n’ont pas beaucoup changé par rapport aux modèles précédents. On reconnaît un Google Pixel de loin à la barre caractéristique de la caméra qui s’étend sur toute la largeur du dos et qui veille à ce que le Pixel ne vacille pas lorsqu’il est posé sur une table.

Le boîtier du Pixel 7 Pro en aluminium recyclé est disponible en gris, blanc et noir (Hazel, Snow et Obsidian). Sur le Pixel 7, le gris Hazel a été remplacé par un vert clair (Lemongrass).

Tout cela a l’air très valorisant. Cependant, sur le Pixel 7 Pro noir, les traces de doigts sont très vite apparues. Malheureusement, les coques des Pixel 6 et 6 Pro ne peuvent pas être réutilisées, car les boutons de commande ont été repositionnés sur le côté.

Outre l’appareil photo, les deux modèles se distinguent surtout par leur écran. L’écran de 6,7 pouces du 7 Pro offre une très haute résolution de 1440 par 3120 pixels (QHD+). La technologie utilisée (LTPO-OLED à 512 ppi) garantit que les contenus apparaissent ultra-nets. Grâce à un taux de rafraîchissement élevé de 120 Hertz, tout défile de manière très fluide.

Tout est une taille en dessous

Sur le Pixel 7, l’écran est un peu plus petit. Nous trouvons ici 1080 x 2400 pixels avec la technique OLED à 416 ppi et une fréquence de rafraîchissement maximale de 90 Hertz. La différence est sensible, mais ne justifie pas à elle seule la différence de prix considérable de 250 euros entre les deux variantes.

Le Pixel 7 Pro dispose toutefois de meilleures caméras. D’une part, la caméra ultra grand angle offre un champ de vision 21 % plus large. D’autre part, le modèle Pro dispose en plus d’un téléobjectif qui permet un zoom optique de niveau 5. Grâce à sa puissance de calcul, le 7 Pro peut même atteindre un zoom 30x. Mais dans ce cas, un bruit de couleur est également visible.

Lire aussi:  Pokémon GO : Événement Acier avec Méga Stolloss et Togedemaru - À ne pas manquer

Les passionnés de photo peuvent se réjouir d’un mode macro avec autofocus sur le Pro. Les motifs impressionnants qu’il permet de réaliser peuvent être capturés non seulement avec l’application Appareil photo de Google, mais aussi avec des applications comme Snapchat ou Instagram.

Le Pixel 7 Pro est sans doute l’un des meilleurs systèmes de caméra de poche actuellement disponibles sur le marché des smartphones. Lors du test, les excellentes capacités d’autofocus pour les photos et les vidéos ont convaincu. Elles aident énormément à saisir l’instant avec précision.

Fonction vidéo utile pour le suivi du visage

Nous avons également trouvé très utiles les fonctions de suivi du visage pour les vidéos. L’appareil photo principal de 50 mégapixels, doté d’un capteur de 1/1,3 pouce et d’une ouverture de ƒ/1,85, permet de capturer des photos nettes et colorées. La plage dynamique est extrêmement élevée, mais ne semble pas artificielle.

Bien que les valeurs techniques des caméras intégrées n’aient guère évolué par rapport au modèle précédent Pixel 6 Pro, le Pixel 7 Pro a fait un pas en avant, non seulement en ce qui concerne la plage de contraste, mais aussi la reproduction des tons chair, l’exposition et la fonction efficace de post-accentuation en cas de flou de mouvement. L’amélioration de la netteté fonctionne même pour les vieilles photos numériques floues qui se trouvent dans Google Photos, du moins dans la plupart des cas.

La « gomme magique », présentée pour la première fois avec le Pixel 6, fonctionne également avec l’intelligence artificielle et impressionne encore un an après sa première. D’une simple pression du doigt, elle permet d’éliminer de l’image les objets qui gâchent un souvenir de vacances parfait. Le mode nuit avait également déjà convaincu les modèles de l’année précédente. Il a été encore amélioré sur les Pixel 7 et 7 Pro, car il ne faut plus rester immobile que la moitié du temps.

Mode cinéma avec flou d’arrière-plan

Les vidéos sont désormais possibles en résolution 4K et 60 images par seconde sur toutes les lentilles. La stabilisation a été à nouveau améliorée. En outre, les appareils Pixel proposent désormais un mode cinéma. Les puces Google calculent artificiellement un flou d’arrière-plan comme dans les vrais films hollywoodiens. Dans la pratique, cela fonctionne plutôt bien. Des flous mal placés sur les bords n’apparaissent que rarement. Le mode cinéma n’est toutefois disponible qu’en résolution Full-HD, pas en 4K.

Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus nets que jamais

L’application exclusive Pixel « Rekorder », qui transforme en temps réel le langage parlé en texte écrit, mise également sur la puissance de l’IA des téléphones Google. Selon la qualité de l’enregistrement vocal, cela ne fonctionne certes pas parfaitement, mais c’est bien mieux que de devoir taper chaque mot d’une conversation ou d’un cours de A à Z. « Rekorder » reconnaît désormais aussi les différents locuteurs et attribue le texte à la personne correspondante.

Lire aussi:  Warzone : Season 4 Reloaded va commencer - Heure de début, préchargement et taille du téléchargement

Avec les nouveaux Pixel-Phone, on profite également des capacités de transcription pour les messages vocaux. C’est très pratique quand on n’est pas en mesure d’écouter un long message vocal. Malheureusement, cela ne fonctionne pas avec WhatsApp ou d’autres applications de fournisseurs tiers, mais uniquement avec l’application standard d’Android pour les messages. Google devrait changer cela avec une mise à jour logicielle et une ouverture de l’interface.

Une meilleure autonomie que ses prédécesseurs

L’autonomie de la batterie est légèrement meilleure que celle des modèles précédents, bien que la capacité des batteries soit légèrement inférieure. Lors du test de stress continu, le Pixel 7 a rendu l’âme après dix bonnes heures, le modèle Pro a tenu un quart d’heure de plus. Au quotidien, cela suffit facilement pour tenir toute la journée.

Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus net que jamais

Contrairement aux modèles précédents, il est possible de déverrouiller les nouveaux modèles Pixel avec une reconnaissance faciale. Google se base toutefois uniquement sur les données d’image de la caméra selfie et renonce, contrairement à Apple pour l’iPhone, à des capteurs supplémentaires. Cette méthode de déverrouillage est donc nettement moins sûre que Face-ID d’Apple.

Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus net que jamais

Et c’est pour cela que sur les Pixel-Phones, on ne peut pas non plus déverrouiller la fonction de paiement Google Pay avec la reconnaissance faciale, mais uniquement avec le capteur d’empreintes digitales sous l’écran, respectivement avec la saisie d’un mot de passe ou d’un code PIN.

Les deux modèles Pixel-7 sont les premiers smartphones à être équipés en usine du tout dernier système Android 13. Google garantit des mises à jour logicielles pour les cinq années à venir, dont trois nouvelles versions majeures d’Android.

Conclusion : bon rapport qualité/prix

Avec ses nombreuses fonctions d’IA, comme la mise au point ultérieure de photos floues et la transcription de messages vocaux, Google se démarque de la concurrence Android avec les Pixel 7 et 7 Pro. La puissance de calcul de la puce maison Tensor G2 garantit une qualité de pointe pour les photos et les vidéos. Mais Google a également doté ces appareils d’un écran très lumineux et super net.

Pixel 7 et Pixel 7 Pro en test : plus nets que jamais

Pour ceux qui trouvent les surfaces lisses trop glissantes, une housse antidérapante devrait être prise en compte dans le calcul du nouvel achat.

Le Pixel 7 de 128 gigaoctets (Go) coûte à nouveau 649 euros, comme le modèle précédent il y a un an. Le Pixel 7 Pro, doté d’un meilleur appareil photo, d’un écran plus grand et d’une mémoire vive plus importante (12 Go au lieu de 8 Go), coûte 250 euros de plus et est disponible à partir de 899 euros. Le doublement de la mémoire intégrée coûte 100 euros de plus chez Google. dpa

A propos de Fleury 3795 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*