La récolte de cette année pourrait être menacée par les lacunes de la chaîne d’approvisionnement du Canada

MONTRÉAL – L’importante récolte de cette année permet aux agriculteurs d’espérer qu’elle compensera le faible rendement de l’an dernier, mais le blocage de la chaîne d’approvisionnement pourrait nuire davantage aux profits agricoles.

La Western Grain Elevator Association a déclaré que la capacité reste stable mais pas confortable, car les niveaux des silos à grains atteignent 85 %, ce qui fait craindre des retards de livraison de céréales.

La récolte de céréales de l’Ouest canadien est estimée à 75 millions de tonnes cette année, a déclaré Wade Sobkowich, directeur exécutif de la Western Grain Elevator Association, car la sécheresse, les inondations et les incendies de forêt ont contribué à une récolte inférieure à la moyenne de 49 milliards de tonnes l’année précédente.

M. Sobkowich a déclaré que 85 pour cent est un taux de remplissage acceptable. Lorsque le taux tombe en dessous de ce niveau, les retards des wagons ont un impact sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, entraînant une accumulation dans les silos à grains et ralentissant les livraisons des agriculteurs.

« Les agriculteurs ne sont pas payés tant qu’ils n’ont pas livré leurs produits », a-t-il déclaré.

L’année dernière, une personne sur neuf était employée par le secteur agricole, contribuant ainsi à hauteur de 135 milliards de dollars au produit intérieur brut du Canada, selon Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Actuellement, les agriculteurs commandent de 10 000 à 11 000 wagons par semaine, a déclaré M. Sobkowich.

Le plus récent rapport sur les céréales de la AG Transport Coalition, datant de septembre, indique que le Canadien National a rempli 88 % des wagons-trémies et que le Canadien Pacifique en a rempli 77 %, soit une augmentation de 73 % par rapport à la semaine précédente.

Lire aussi:  Élections au Québec : Les libéraux et Anglade tentent de redresser une campagne en difficulté

La porte-parole du CP, Salem Woodrow, a déclaré dans un communiqué que l’entreprise est prête à répondre aux besoins de transport des clients du secteur céréalier pour cette campagne agricole.

Elle a déclaré que le CP a accéléré la livraison de wagons-trémies au début de la campagne agricole, atteignant des niveaux record d’exécution des commandes et de déchargement dans les ports en septembre.

Mme Sobkowich a déclaré que l’écart entre les chiffres du CP et du CN est dû aux méthodes d’enregistrement du CP, la compagnie ferroviaire calculant la demande qu’elle accepte plutôt que la demande légitime.

« Il est probable que, du point de vue du CP, ses performances sont meilleures que ce que montrent nos chiffres », a déclaré M. Sobkowich.

Le CN a également déclaré qu’il avait enregistré des mouvements record de céréales, puisque 2,62 millions de tonnes de céréales ont quitté l’Ouest canadien en septembre, a déclaré Jonathan Abecassis, porte-parole du CN.

M. Abecassis a toutefois précisé que le CN a connu un début de saison lent, car la récolte a été lente à démarrer et les stocks de céréales étaient restreints en raison de la sécheresse de l’an dernier.

« Malheureusement, la remise en marche des trains est un processus progressif, tout ne se fait pas en une seule fois « , a déclaré M. Abecassis dans un communiqué.

Sobkowich a déclaré que le CN semble se maintenir à un niveau acceptable, « même si, bien sûr, nous aimerions qu’il se rapproche de 100 %. »

Il a déclaré que la WGEA continuera à surveiller de près les niveaux d’exécution, mais qu’elle s’inquiète de la façon dont les retards de livraison pourraient persister à l’automne.

Lire aussi:  Quicksketch : Un regard sur le chef du Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, a annoncé au début du mois un investissement de 8 millions de dollars dans de nouveaux équipements pour le terminal céréalier du port de Montréal afin d’améliorer la qualité du service de nettoyage des grains, d’optimiser la circulation dans la cour et d’augmenter la capacité de chargement et de manutention des conteneurs.

« Grâce à ces fonds, les exportations de céréales ici au port de Montréal pourront plus que doubler « , a déclaré M. Alghabra lors d’une conférence de presse.

Lors d’une entrevue téléphonique, M. Alghabra a indiqué qu’un nouveau règlement sur les chemins de fer entrera en vigueur et qu’il obligera les compagnies ferroviaires à fournir plus d’information sur leurs opérations et leur rendement. Cependant, les détails de cette réglementation n’ont pas encore été annoncés.

Les annonces du ministre surviennent après que le Groupe de travail national sur la chaîne d’approvisionnement ait déclaré dans son rapport final qu’une action urgente de la part du gouvernement et de l’industrie est nécessaire pour assurer la circulation des marchandises au Canada.

Ce rapport de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 19 octobre 2022.

Entreprises dans cette histoire : (TSX : CP TSX : CNR)

A propos de Fleury 3741 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*