L’eau s’écoule sous les portails, les jardins se noient petit à petit. À Maisse, l’Essonne est sortie de son lit dans la nuit du 2 au 3 juin, traversant littéralement les habitations situées sur ses berges : « Nous avions prévu le coup, explique Christian Leclair, le maire de la commune. Nous avons fait évacuer une cinquantaine de personnes essentiellement localisées sur l’Avenue du Général de Gaulle et les rues de Loges et de l’Isle Amet. Elles ont trouvé refuge dans leur famille ou chez des amis. Le centre culturel et la maison de retraite sont également prêts à accueillir les futurs sinistrés ».

En effet, le pire reste à venir. L’onde de crue devrait frapper la ville ce vendredi soir entre 20h et minuit : « Il pourrait y avoir entre 50 et 60 cm d’eau, prévient le maire. Les rues et les habitations à proximité du cour d’eau seront inondées  ».
Du côté des habitants, on constate les premiers dégâts, impuissants : « À 5h du matin, il n’y avait rien. Mais on s’y attendait, se désole Séverine. Je ne sais pas jusqu’où ça va monter, je ne veux pas voir ça… ». Dominique, sa voisine, attend le dernier moment avant de quitter sa maison : « Le fait d’attendre que tout soit souillé par les eaux est horrible, confie-t-elle. On s’imagine déjà les dégâts…  »
Un peu plus loin, Amandio ne distingue plus son jardin. À 8h ce matin, son sous-sol baignait déjà dans un mètre d’eau : « Je dois vendre la maison mi-juin, raconte-t-il, le mobilier a donc déjà quitté les lieux. En revanche, la cave est noyée. On espère que les acquéreurs ne renonceront pas  ».

En attendant, une cellule de crise a été mise en place par la mairie et le centre de secours. Pour tout renseignements, composez le 01 64 99 47 26.

Suivez tous nos articles sur les inondations en Essonne > essonneinfo.fr/91-essonne-info/tag/inondations2016/