A l’image de ce week-end, plusieurs cas d’inondations ont été observés dans le département ce mardi 31 mai, impactant des voies de circulation, des parkings mais aussi des infrastructures sportives.
Pour faire face à ces incidents, la préfecture de l’Essonne a annoncé ce matin l’activation du Centre opérationnel départemental (COD), notamment pour la vallée de la Seine, la vallée de l’Yerres et la vallée de l’Essonne particulièrement touchées. Les services de l’Etat dénombrent également « 352 interventions des sapeurs pompiers depuis le début du phénomène, dont quelques évacuations, notamment dans la vallée de l’Yerres. »

A Yerres, le Réveillon et l’Yerres sont en effet sortis de leur lit plongeant sous les eaux les rues du Réveillon, du Clos des Abbesses, du Chantes Ruisseau et de la Cascade. Des dizaines de personnes ont été prises en charge par les services municipaux et certaines étaient hébergées ce mardi soir dans un gymnase de la ville. Près de 200 foyers sont également privés d’électricité « pour une durée indéterminée. » A Brunoy, tous les parcs de la commune sont fermés. C’est aussi le cas de la déchetterie de Varennes-Jarcy actuellement sous les eaux.

D’après le Syndicat mixte pour l’assainissement et la gestion des eaux du bassin versant de l’Yerres (Syage), les crues « devraient se stabiliser dans la nuit sous réserve du maintien de la météo. » La ville de Yerres a mis en place une cellule d’aide et d’information joignable 24h/24h au 01 69 49 77 00.

De son côté la Seine monte, même si la côté d’alerte et le niveau critique de la « crue centennale » n’est pas encore atteint. Aux frontières de l’Essonne cependant, la ville de Saint-Fargeau-Ponthierry (Seine-et-Marne) a particulièrement été touchée par les intempéries.

L’Orge et ses affluents grimpent d’un cran

Le centre et l’ouest de l’Essonne n’ont de leurs côté pas été épargnés par l’accumulation des rivières qui rejoignent l’Orge. A Breuillet, ce sont les quartiers de Port-Sud (dont le stade du village), les Hameaux du Galion, de la Gondole, le Pont des Gains, la Route de Guisseray, et l’Etang de Malassis qui ont fait les frais des précipitations. Un point d’accueil a été ouvert à la salle des fêtes Gervais Pajadon où des couchages et des moyens de restauration sont à disposition des personnes sinistrées. Deux numéros d’urgence disponibles 24h/24h ont là aussi été mis en place : 06 61 93 85 95 ou 01 69 94 60 40.

Le stade Muller de Breuillet noyé sous les eaux (DR/EI).

Le stade Muller de Breuillet noyé sous les eaux (DR/EI).

Quartier de Port-Sud à Breuillet : le niveau de l'eau monte dangereusement (DR/EI).

Quartier de Port-Sud à Breuillet : le niveau de l’eau monte dangereusement (DR/EI).

Dans la vallée de l’Orge, plusieurs débordements ont été signalés à Epinay-sur-Orge, Villemoisson-sur-Orge et Savigny-sur-Orge. A Brétigny-sur-Orge, une voie de la D19 a dû être partiellement fermée, certaines rues résidentielles ont également été largement inondées.

Le syndicat de l’Orge, en alerte crue, a ouvert les bassins de retenues d’eau du Carouge à Brétigny, du Petit-Paris à Leuville et ceux de Saint-Michel et Longpont. Ce mardi soir, le niveau de l’Orge était « stabilisé. »

A Brétigny-sur-Orge, une voie de la D19 a été partiellement fermée (MB/EI).

A Brétigny-sur-Orge, une voie de la D19 a été partiellement fermée (MB/EI).

Une rue inondée à Brétigny-sur-Orge (Copie d'écran BFM TV).

Une rue inondée à Brétigny-sur-Orge (Copie d’écran BFM TV).

A l'image de ce parking à Viry-Châtillon, les pluies incessantes commencent à laisser des traces (DR/EI).

A l’image de ce parking à Viry-Châtillon, les pluies incessantes commencent à laisser des traces (DR/EI).

Même constat dans la vallée de l’Essonne et de l’Ecole, où des communes comme Mennecy, Boutigny, Dannemois, ou encore Ballancourt ont connu des montées des eaux depuis ce week-end. Du côté d’Itteville, la salle Marcel Cerdan a été mise à disposition des riverains de l’Avenue de la Gare, particulièrement touchée. Un repas leur a été servi ce mardi soir à l’école Prévert et un petit-déjeuner y est prévu à 7h mercredi 1er juin. Pour toute information, composez le 06 32 65 91 37.

L’Yvette et la Bièvre débordent

Dans la vallée de l’Yvette, la situation restait compliquée ce mardi soir. A Palaiseau, les ponts de la rue Léon Bourgeois (Moulin de la Planche / La Cabane) et des 2 Gares (rue de L’Yvette) qui permettent la liaison avec Villebon sont fermés. A 21h, les rues Léon Bourgeois, des Pêcheurs, des Près, des Peupliers, de la Source, de l’Yvette étaient encore totalement ou partiellement inondées, tout comme les chemins d’Exploitation, du Grimpré et l’allée des Pêcheurs.

A Gif-sur-Yvette, les rues Fernand Léger, Jean Poulmarch, Juliette Adam, de Coupières, du Closet et la route de la Croix de Fer sont fermées à la circulation. Ce mercredi 1er juin, la Maison du Petit Pont est également fermée, les enfants seront donc accueillis dans leurs écoles de l’Abbaye, de Courcelle et des Sablons.
Enfin, le Collège Juliette Adam, évacué ce mardi, ne rouvrira pas avant le vendredi 3 juin prochain.

Plus au nord, c’est la Bievre qui sort de son lit par endroits, entraînant la coupure de chemins, des difficultés d’accès voire l’inondation de champs. Au hameau de Vauboyen et autour, notamment du côté du Val d’Albian l’eau a pris place, comme le signale MonSaclay. Certaines rigoles qui servent pour le drainage débordent aussi sur le Plateau de Saclay. A voir en vidéo :

Du côté des Yvelines, le centre-ville de St-Rémy-lès-Chevreuses est fermé à la circulation. L’A10 est quant à elle coupée dans le sens Paris-province après le péage de Saint-Arnoult à cause des inondations qui touchent Orléans. Ce mardi soir, près de 400 personnes encore bloquées attendaient d’être secourues. Si vous devez vous rendre dans les environs, vous êtes donc invités à emprunter l’A11.

Les transports en commun aussi impactés

Ce matin mardi matin, les temps de trajet étaient rallongés d’environ 20 minutes sur le RER C. Sur le RER D, une coulée de boue a fortement perturbé la circulation ferroviaire puisque le trafic a été interrompu entre Melun (Seine-et-Marne) et Corbeil-Essonnes. Il ne devrait pas reprendre avant ce mercredi 1er juin, des bus de remplacement ont donc pris le relais.

Enfin, sur le RER B, des difficultés ont été observées ce mardi matin après l’interruption du trafic entre Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) et Laplace (Val-de-Marne) suite à la chute d’un bloc de béton qui s’est détaché d’un pont à proximité de la gare de Arcueil-Cachan (Val-de-Marne).

Selon Météo France, la région Ile-de-France reste sous vigilance orange au moins jusqu’à mercredi 1er juin au matin. La pluie devrait ensuite cesser avant de reprendre jeudi 2 et vendredi 3 juin. Le week-end devrait en revanche être plus clément.

L’évolution de la situation sur le site de la préfecture www.essonne.gouv.fr


Suivez tous nos articles sur les inondations en Essonne > essonneinfo.fr/91-essonne-info/tag/inondations2016/