Ce vendredi 27 mai, plus de 80 stations du département présentaient toujours des difficultés d’approvisionnement.
Selon le site, penurie.mon-essence.fr, qui mentionne également les réapprovisionnements, plusieurs d’entre elles étaient encore en rupture de stock :

Les stations Total/Total access de : Milly-la-Forêt, Etampes, Baulne, Saint-Germain-lès-Arpajon, Avrainville, Arpajon, Fleury-Mérogis, Bondoufle, Villabé, Evry, Saint-Germain-lès-Corbeil, Grigny, Viry-Châtillon, Draveil, Savigny-sur-Orge, Epinay-sur-Orge, Villebon-sur-Yvette, Massy, Les Ulis

Les stations Intermarché de : Etampes, Etréchy, Janville-sur-Juine, Saint-Germain-lès-Arpajon, Mennecy, Lisses

Les stations Carrefour/Carrefour Market : Milly-la-Forêt, Breuillet, Etiolles, Epinay-sur-Orge, Morangis, Chilly-Mazarin

Les stations Leclerc de : Morangis

Les stations BP de : Le Plessis-Pâté, Athis-Mons, Saint-Michel-sur-Orge, Mennecy, Courcouronnes, Saint-Germain-lès-Corbeil, Viry-Châtillon, Chilly-Mazarin, Marcoussis, Igny

Les stations Simply de : Saint-Germain-lès-Corbeil

Les stations Esso de : Saint-Germain-lès-Arpajon

Les stations Avia de : Evry, Champlan

Les stations Elan de : Morangis

D’après le ministère d’Etat aux Transports, à 15H vendredi après-midi, tous les dépôts pétroliers qui étaient bloqués en France ont été « libérés », sauf celui de Gargenville (Yvelines). Ce dernier, avec celui de Grandpuits (Seine-et-Marne), approvisionne la région Ile-de-France, donc prenez votre mal en patience… Du côté des réactions, la Chambre de commerce et d’industrie de l’donne a publié un communiqué dans lequel elle appelle à la « responsabilité » en parlant des conséquences sur l’activité économique : « il est impératif de rétablir au plus vite des conditions d’exercice normal de l’action économique pour que les entreprises et les salariés du territoire ne soient pas les premières victimes d’une mobilisation source de tensions sociales et de perturbations économiques ».