Des files d’attente à n’en plus finir, des panneaux sans information, un concert de klaxons… la pénurie d’essence n’a pas épargné les Essonniens. Ce week-end (samedi 21 et dimanche 22 mai), plus d’une vingtaine de stations-service étaient fermées faute de réapprovisionnent suffisant, au grand damne des automobilistes.

Ce lundi 23 mai, des difficultés d’approvisionnement persistent. Une cinquantaine d’entre elles sont en effet toujours à court de plusieurs carburants : les stations au nord du département et à proximité des grands axes routiers tels que la N20, la N7, la N118, l’autoroute A6 ou l’autoroute A10 sont principalement touchées par la pénurie, notamment les stations Carrefour Market, Intermarché et Total (dont Total Access).

Ces difficultés d’approvisionnement font suite aux blocages de plusieurs raffineries et dépôts de carburant par les opposants à la loi Travail. Sur la centaine de dépôts que compte le pays, cinq seraient en effet bloqués par les manifestants. Selon la CGT, six raffineries sur huit – dont celle de Grandpuits en Seine-et-Marne, qui approvisionne la majeure partie de l’Ile-de-France – seraient également à l’arrêt.