Divines, c’est une histoire d’amitié avant tout et pas un simple « film de banlieue », comme elle le dit elle-même, dans une interview donnée à Libération. Ovationné à Cannes, le film de Houda Benyamina permettra, on l’espère, de mettre en lumière l’association 1000 Visages, dont Essonne info faisait le portrait il y a quelques mois. La cinéaste, lors de son discours de remerciements, a rendu un bel hommage à l’association.

Et le discours de la réalisatrice, sans filtres et rendant hommage aux femmes, n’a pas manqué d’être commenté sur Twitter ce dimanche. La native de Viry-Châtillon a des choses à dire, et quand on lui donne la parole, elle en profite. On vous laisse en juger.