Michel Pouzol (PS) et Eva Sas (EELV) ont tous deux paraphés l’appel à une motion de censure de gauche au gouvernement Valls, après le passage au 49.3 de la Loi Travail. Si celle-ci n’a finalement pas vu le jour, ils n’ont cependant pas voté celle de la droite.

Deux parlementaires essonniens auront donc signé le texte d’appel à une motion de censure du gouvernement Valls. Si 58 députés étaient nécessaires pour que celle-ci soit déposée, il manque au final deux personnes, parmi les députés PS, EELV ou PCF qui se retrouvent au final au nombre de 56. En Essonne, sur les 7 députés de gauche élus en 2012, le socialiste Michel Pouzol et l’écologiste Eva Sas se placent dans cette démarche.

Un acte de rupture avec l’action gouvernementale, comme n’a pas manqué de le rappeler le 1er secrétaire du PS, qui a indiqué qu’il pensait aux suites. Ce jeudi, ils n’ont par ailleurs pas soutenu la motion de censure déposée par la date, qui a comme attendu été rejetée, devant un public de députés clairsemé. « Le vote de la motion de censure ne concerne que les députés qui veulent la voter, ceux qui ne veulent pas la voter n’ont donc pas besoin d’être là » a t-on précisé dans l’entourage des deux députés.