Un policier de la ville de Québec fait face à des accusations après que le chien de garde ait enquêté sur des arrestations violentes

QUÉBEC – Un agent de police de Québec en service, filmé sur vidéo lors de deux arrestations violentes l’an dernier, fait face à des accusations criminelles, a déclaré lundi l’organisme de surveillance de la police du Québec.

Jacob Picard, 27 ans, a été accusé par voie de sommation d’un chef de voies de fait causant des lésions corporelles et d’un chef de voies de fait.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a indiqué dans un communiqué que M. Picard comparaîtra au palais de justice de Québec le 28 novembre.

Les arrestations violentes filmées sur vidéo ont impliqué une escouade de police spécialisée qui patrouille dans les bars de la ville. Une arrestation a eu lieu dans la rue en novembre 2021 dans le secteur de la Grande Allée de la ville, et la seconde s’est produite dans un bar de la rue St-Joseph en octobre de la même année.

Un porte-parole de la police de Québec a déclaré lundi que la force ne fera pas d’autres commentaires et que l’agent a été affecté à des tâches administratives depuis le début de l’enquête du chien de garde.

Le ministre de la Sécurité publique du Québec a ordonné l’enquête après que la police de Québec ait déterminé qu’il y avait des motifs raisonnables de croire qu’une infraction criminelle avait été commise.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 17 octobre 2022.

Lire aussi:  Air Canada convertit les options pour 15 Airbus A220-300 en commandes fermes
A propos de Fleury 3740 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*