La famille d’une jeune Québécoise poursuit la protection de la jeunesse et la commission scolaire pour 3 millions de dollars.

GRANBY, Qc. – La famille d’une fillette de sept ans qui a été tuée en 2019 poursuit l’autorité provinciale de protection de la jeunesse et la commission scolaire locale pour 3 millions de dollars, cherchant à obtenir des comptes pour leur manque d’action dans la mort troublante de l’enfant.

La fillette a été trouvée dans un état critique dans la maison familiale de Granby, à environ 80 kilomètres à l’est de Montréal, le 29 avril 2019 et est décédée un jour plus tard à l’hôpital.

La fillette était connue des responsables de la protection de la jeunesse, qui l’avaient laissée à la garde de son père malgré plusieurs signalements de violence.

La jeune victime, qui était maltraitée et mal nourrie, est morte par asphyxie après avoir été enveloppée dans des couches de ruban adhésif avant sa mort.

Le meurtre a suscité l’indignation, soulevant des questions sur la protection des jeunes et la capacité de la province à protéger les jeunes vulnérables, et a conduit à une vaste enquête sur le système de protection de la jeunesse.

La poursuite a été déposée aujourd’hui par l’avocate Valérie Assouline au palais de justice de Granby au nom de la mère biologique et des grands-parents paternels de la jeune fille.

En décembre dernier, la belle-mère de la fillette, âgée de 38 ans, a été reconnue coupable de meurtre au deuxième degré et condamnée à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pendant 13 ans, tandis que le père de la fillette a plaidé coupable à un chef d’accusation moindre de séquestration, recevant une peine de quatre ans.

Lire aussi:  Les Alouettes rebondissent grâce à une première mi-temps impressionnante et remportent une victoire de 31-10 sur les Lions.

Ce rapport de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 17 octobre 2022.

A propos de Fleury 3694 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*