La recette semble simple et efficace pour mêler rencontre sportive et divertissement. Un ring qui se dresse au milieu de l’arène, éclairé par une dizaine de gros spots blancs. Quatre champions du monde présents. Un écran géant où défilent les visages des boxeurs, entrecoupés de quelques pubs, entre chaque combat. Des pom-pom girls et un présentateur en costume, qui se sont assurés toute la soirée que l’ambiance ne retombe pas.

Le pari semble réussi : les applaudissements et cris d’encouragement des supporters se font entendre dès qu’on s’approche de l’Agora. Le spectacle a été complété par une mise en scène sons et lumières élaborée, associée à des performances sportives de haut niveau et un rythme soutenu. La musique, elle, a mis le hip-hop à l’honneur. Une initiative confirmée par la présence du rappeur evryen Niska. Lui-même amateur de boxe, il était annoncé comme la guest star parmi les autres VIP et tête d’affiche de la soirée.

image

L’AS Boxe d’Evry, qui organisait la soirée, peut se réjouir d’avoir su donner à son événement le côté flamboyant d’une cérémonie à l’américaine, mais en n’oubliant pas l’aspect « à la maison » du show. Ainsi, les boxeurs évryens Kévin Maillard et Moussa Diallo (vainqueur contre Nahed Bargaoui, de Choisy-le-Roi) ont tous deux été fortement soutenus par les membres de l’AS Boxe venus en nombre les encourager, mais aussi par le public. Bien que pas tout à fait remplies, les Arènes de l’Agora ont accueilli des spectateurs amoureux de la boxe et de la compétition, venus de toute l’Ile-de-France. Des connaisseurs, mais aussi des familles avec enfants et des curieux attirés par le prestige du show.

Vainqueur contre le nantais Alexis Marin, les derniers instants de la soirée ont été marqués par la performance du multiple champion du monde. Et juste avant le dénouement, les arbitres ont eux aussi été généreusement applaudis. Comme pour les remercier, eux aussi, de la qualité du spectacle.

image