En vidéo. L’artiste Roti a réalisé une fresque géante à proximité de la gare d’Evry-Courcouronnes. Rencontre avec ce personnage complexe et engagé dans son art.

Elle fait 20 mètres de long, pour 3,5 mètres de hauteur, et est située sous le pont des bus derrière la gare d’Evry-Courcouronnes. La fresque monumentale de Roti, réalisée en quelques jours fin avril, offre un véritable espace de liberté en plein coeur de la ville. Le curieux peut s’arrêter de longues minutes devant la réalisation, pour tenter de comprendre la mécanique artistique et politique inscrite dans cette fresque.

Originaire de Haute-Savoie, Roti a commencé dans la rue dès 14 ans, par du graff sauvage. Il parcourt sa région, à la recherche de nouveaux murs sur lesquels laisser son talent s’exprimer. Puis c’est aux quatre coins de l’Europe qu’on le retrouve, avant de le voir atterrir à Atlanta pour une oeuvre titanesque faite de nombreux animaux et symboles, qui restera ancrée dans un quartier populaire de la ville. Roti l’explique net, ses fresques « changent selon les pays, les surfaces, le centre névralgique de la ville dans laquelle je suis » (son interview dans Artistikrezo).

Si il pouvait résumer sa philosophie, ce serait une envie d’exprimer « ce qu’est la france, d’un point de vue populaire ». « Je peins ce que je vis », continue-t-il, dans une sorte « d’anti propagande » pour « pousser les gens à rêver de manière consciente, subconsciente ». Et c’est dans cette logique qu’il sait d’ores-et-déjà que des parties de sa fresque évryenne seront prochainement recouvertes par les graffeurs du coin, désireux de poser à leur tour. Une logique qui lui sied : « c’est tout à fait normal, que ceux d’ici se ré-approprient ensuite le mur, qu’ils me recouvrent, ça me va très bien ».