Engagé dans le cadre du mandat 2014–2020, ce projet doit repenser les espaces publics au service des habitants et du commerce pour renforcer l’attractivité du centre-ville.
Au programme : la valorisation de la place du marché et le réaménagement de la Grande Rue, centres névralgiques de la vie commerçante de la ville. Mais aussi la requalification de l’ensemble des espaces publics du centre-ville « en s’appuyant sur les espaces de vitalité, les lieux de détente et de verdure, et la mise en valeur du patrimoine historique de la commune ».
Les Arpajonnais, déjà consultés lors d’une enquête d’opinion, pourront interroger les élus lors de ce temps d’échange, notamment sur la question du stationnement : « Pour apporter des réponses concrètes aux défis du commerce de centre-ville, la municipalité engage la réorganisation du stationnement avec comme idées fortes de favoriser la rotation des véhicules et de proposer une période de gratuité  », explique le site de la commune.
Ainsi, l’offre sera revue à la hausse et certains parkings gratuits deviendront payants au bout d’une 1h30 de stationnement. Une mesure considérée comme « un impôt déguisé  » par l’opposition.

Réunion publique sur le « Cœur de ville », jeudi 14 avril à 20h30 à l’espace Concorde, Boulevard Abel-Cornaton, Arpajon. Entrée libre.