Mercredi dernier, dans le cadre de la journée mondiale pour la dépénalisation du hachich, Farid Gheweche, président du mouvement écologiste Cannabis sans frontières, a interpellé le député-maire d’Evry Manuel Valls.

La place des Droits de l’Homme et du Citoyen d’Evry aura certainement connu plus forte mobilisation. Dans le cadre du « 420 » , un appel international qui se déroule chaque année le 20 avril à 16h20 précise, des rassemblements ont lieu un peu partout dans le monde pour réclamer la dépénalisation de l’usage du cannabis et de ses dérivés.

Dans ce contexte, le président du mouvement écologiste Cannabis sans frontières et évryen Farid Gheweche, a tenu à s’adresser au député-maire d’Evry Manuel Valls, par ailleurs candidat à la primaire socialiste pour les présidentielles de 2012. Le représentant de l’association, qui devait à l’origine être accompagné d’un myopathe, souhaitait symboliquement être présent dans la ville du Génopôle. « La question du cannabis thérapeutique doit être posée » indique le président de Cannabis sans frontières, qui milite pour l’usage de cette substance « dans le traitement des pathologies lourdes » .

Une lettre de doléance a été remise au maire, avec une demande de rendez-vous pour discuter des enjeux du cannabis thérapeutique. Farid Gheweche prévoit également de s’entretenir avec les responsables du Généthon, qui ont obtenu il y a peu l’autorisation de produire des médicaments (lire notre article). Dans l’entourage de Manuel Valls, on indique que la demande de rendez-vous sera transmise, tout comme la lettre de doléance.