L’ancien maire de Corbeil-Essonnes et toujours sénateur Serge Dassault a été renvoyé en procès pour blanchiment de fraude fiscale dans l’enquête sur son patrimoine ce lundi 21 mars.

C’est maintenant officiel, le milliardaire corbeil-essonnois Serge Dassault doit être jugé devant le tribunal correctionnel de Paris le 4 juillet prochain. En effet, cette décision fait suite aux différents soupçons qui pèsent sur celui qui est également conseiller départemental de l’Essonne. La justice, après enquête de la part du Parquet national financier (PNF), le soupçonne notamment d’avoir dissimulé plusieurs millions d’euros sur des comptes cachés au Luxembourg et au Liechtenstein. L’existence de ces « cagnottes » dans ces deux pays avait déjà été évoquée dans le cadre de l’enquête sur un système présumé d’achats de voix lors des campagnes municipales en 2009 et 2010 respectivement remportées par l’industriel de bientôt 91 ans et par son bras droit, Jean-Pierre Bechter, actuel maire de Corbeil-Essonnes.