1200 salariés d’EDF s’installent au sein du nouveau centre de Recherche et développement du groupe à Palaiseau, bientôt rejoints par plusieurs centaines de stagiaires en formation. Hasard du calendrier, cette venue massive sur le Plateau de Saclay se déroule alors que s’ouvre l’enquête publique sur le futur métro qui doit le desservir en 2024.

Centre recherche et de formation seront voisins sur le nouveau site EDF

Centre recherche et de formation seront voisins sur le nouveau site EDF (JM/EI)

C’est un test grandeur nature, pour les transports sur le Plateau de Saclay. Depuis le 14 mars et par trois vagues successives, 1200 personnes de plus doivent se rendre quotidiennement dans la zone, alors que s’installent dans des locaux flambants neufs les salariés de l’actuel centre de R&D (Recherche et développement) EDF de Clamart. Il s’agit d’une grande part des activités recherche du groupe, soit la moitié des effectifs et la direction de ce pôle. Ils seront rejoints dans les mois qui viennent par plusieurs stagiaires et salariés en formation, accueillis par promotions de centaines de personnes au sein du « campus EDF ». Jusqu’à 3000 personnes pourraient se trouver sur place chaque jour.

Au total, ce site qui a vocation à être une vitrine du groupe est aménagé sur 12 hectares et aura coûté 400 millions d’euros. 80 000 mètres carrés de bureaux, laboratoires et espaces de réunion sortent du sol, et outre sa capacité d’accueil de 1500 salariés en R&D, le centre EDF doit voir la venue de quelques 20 000 stagiaires par an. Son emplacement à l’ouest de Polytechnique en fait d’ores-et-déjà un site majeur du projet de cluster en train de sortir de terre sur la frange sud du Plateau. Il s’agit également d’un gros chamboulement pour les centaines de salariés du site historique de Clamart, souvent installés à proximité de leur lieu de travail.

Ce qui a valu des négociations entre représentants du personnel et le groupe pour faciliter ce transfert. Le protocole d’accord signé entre la direction et les syndicats en 2014 prévoit ainsi des primes d’indemnisation pour les temps de transport, des possibilités d’aménagement d’horaires ou encore des aides au logement, du déménagement à la réservation de logements sociaux par EDF dans les communes avoisinantes, comme dans le nouveau quartier Camille Claudel pour des salariés et leur famille.

Le site propre de bus se fait un peu attendre

Si certains devraient donc se rapprocher de leur nouveau lieu de travail, il en sera autrement pour une bonne part d’entre eux, et tous emprunteront la route ou les transports en commun pour rallier le plateau de Saclay. Le dimensionnement des infrastructures de transport est ainsi clairement mis à l’épreuve avec l’ouverture du centre EDF, qui comptera également un amphithéâtre de 550 places pour la tenue de gros évènements.

Palaiseau plateau de Saclay site propre de bus devant EDF

Le site propre de bus prévu pour accueillir le 91–06 et 91–10 (JM/EI)

En attendant la desserte de la zone par le futur métro du Grand Paris express en 2024, avec le projet de ligne 18 (lire notre article), le site doit être prochainement relié par le nouveau site propre de bus, qui accuse néanmoins un petit retard à l’allumage. Les lignes 91–06 et 91–10 notamment auront un arrêt devant l’entrée du site EDF. La voie réservée au bus commence à Massy-Palaiseau, remonte Palaiseau à côté du quartier Claudel jusqu’à Polytechnique. La prochaine traversera tout le Plateau jusqu’au Moulon avec un pont dédié au dessus de la N118. Les bus seront prioritaires au croisement des autres voies routières.

Les travaux sont sur le point d’être terminés, selon l’Etablissement public d’aménagement, même si l’incertitude demeure quant à la réouverture prochaine des accès à Polytechnique pour les bus (ils font actuellement un détour), en raison de l’état d’urgence. « L’ouverture va se faire en deux-temps, le premier tronçon sûrement début avril » confiait récemment le président de l’agglo Michel Bournat. En attendant, EDF et les institutions du territoire ont mis en place des liaisons supplémentaires pour accéder au site. Des navettes depuis Paris sont proposées, et la ligne 91–08, qui relie Vélizy aux Ulis, ouvre un segment qui fait un crochet pour déposer les salariés d’EDF.

C’est à Vélizy que se trouve le terminus du nouveau tram T6, venu de Chatillon-Montrouge et qui passe devant l’actuel site EDF de Clamart dont les terrains sont appelés à être cédés. Beaucoup de salariés privilégieront le véhicule individuel, ce que redoutent plusieurs collectifs associatifs du Plateau : « la saturation routière sur et autour du Plateau va s’en trouver aggravée, c’est un problème auquel l’établissement public semble ne pas avoir de solution ». Une question des transports qui risque de ressurgir au regard du lancement de l’enquête publique pour le futur métro 18, à l’initiative de la Société du Grand Paris, et dont le premier débat se déroule ce mardi soir à Massy

Mardi 22 mars 19h30, à l’Espace Liberté de Massy