A l’heure où la grande distribution cherche les produits les moins chers, Drive des Champs a su se démarquer par son idée novatrice : acheter des produits de l’agriculture locale sur internet. Une entreprise essonnienne qui prône le circuit-court et qui s’impose aujourd’hui sur tout le territoire francilien.

Avec le temps, Internet est devenu un moyen d’acheter tout en un seul clic. Que ce soit des vêtements, des chaussures, de l’électroménager ou encore des livres, tout peut être acheter sur la toile. Mais la guerre fait rage depuis quelques années notamment dans la grande distribution. Carrefour Drive, Leclerc Drive, Cora Drive, Chronodrive… Tous se défendent bec et ongle pour être le plus competitif. En un seul clic, vos courses sont prêtes, vous n’avez qu’à aller les chercher. Devant ces géants de la grande distribution, une autre « enseigne » s’immisce dans la bataille avec un concept novateur, il s’agit du Drive des Champs.

Mais qu’est-ce que c’est ? Drive des Champs, c’est avant tout une valeur de proximité qui permet aux clients comme aux professionnels d’acheter des produits locaux issus de l’agriculture de leur territoire. Alors que les géants se disputent pour avoir la meilleure rentabilité, Drive des Champs n’est pas inquiété par ce problème, bien au contraire. En effet, celui-ci se développe de plus en plus.

Son créateur et gérant, Florent Hayoun en est fier. Bien que les débuts aient été difficiles, son entreprise est devenue incontournable en terme de Drive local. Quoi de mieux que de manger une pomme qui a poussé dans une ferme juste à côté ? Une offre que ne peuvent pas proposer les plus grosses entreprises car trop difficile à gérer et, parfois, trop coûteux. Alors que renferme ce Drive des Champs ? Quelle est le secret de sa réussite ? Zoom sur une entreprise qui se porte très bien.

Une entreprise de circuit court

Drive des Champs, c’est avant tout une belle histoire qui débute par une idée simple : passer commande sur internet de produits issus de l’agriculture locale. Un bon point pour tous ceux qui souhaitent déguster les produits de leur territoire. Que vous alliez le chercher dans un point Drive des Champs ou que vous vous le fassiez livrer à domicile, la qualité sera la même. C’est donc en juin 2013 que commence l’aventure pour Florent Hayoun, fondateur de Drive des Champs. A l’époque, les drives sont de plus en plus en phase avec l’époque 2.0. « Cette idée, elle est née en amont, en décembre 2012, quand il y a eu l’essor des drives fermiers à Bordeaux » explique Florent Hayoun. « Et en regardant de plus près, je me suis dis : comment amener au plus proche les produits divers issus de l’agriculture locale ? ».

02

Une idée qui germe et qui mûrit. En septembre 2013, c’est la partie « test » qui débute. Avec une vingtaine de producteurs référencés et trois drives (Massy, Courtaboeuf et Saclay) en poche, le défi est lancé. « On a commencé l’aventure avec un camion frigorifique à l’intérieur duquel on préparait les commandes  » rit-il. Avec de petits moyens, certes, mais le résultat est positif ; les clients sont contents et c’est un départ prometteur. Après trois mois, c’est déjà un succès. « En janvier 2014, on a ouvert un autre drive à Mennecy et entre temps, on a ouvert des points relais fermiers c’est-à-dire que des commerçants nous donnaient de leur temps pour que l’on dépose des colis dans leurs boutiques. Après ça, lorsque les clients vont le chercher, il y a possibilité de faire de la vente croisée » affirme-t-il. « En clair, si vous allez chercher votre colis chez un caviste, il pourra vous proposer du vin qui correspond à votre panier et nous on peut également le référencer sur notre site ». Un bon procédé qui donne un aspect donnant-donnant.

Ainsi, le réseau se développe rapidement, peut-être même trop. « On a dû dire stop à un moment car on avait beaucoup trop de points de drive  ».

C’est en mars 2014 que la structure prend une autre dimension. « Une société de Mennecy nous a prêté un bout de parking et on a commencé à travailler avec des chefs  » assure Florent Hayoun. Ces chefs étaient soucieux de préparer leurs plats avec des produits qui sont au plus proche du producteur. Mais le succès ne s’arrête pas là et les résultats montent en flèche, une vraie surprise. Bien que les produits viennent du local, Florent Hayoun a pu développer son secteur en proposant des produits venus de toute la France et d’ailleurs avec une qualité de produit toujours exigeante et irréprochable. Mais ce n’est pas le but. Aujourd’hui, Drive des Champs c’est du 100% direct producteurs dont 80% à moins de 90 kms de Paris. Et ce n’est pas tout. En fonction de votre point relai, vous n’aurez pas les même choix de produits. « On veut valoriser les producteurs qui se trouvent au plus près des clients »explique Florent Hayoun. 

Un succès inattendu

Le vrai tournant, c’est en janvier 2015 lorsque Drive des Champs propose un accord avec Mozaïc Service, un centre qui permet à des personnes handicapées de pouvoir travailler. Cet ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) du parc de Courtaboeuf installe des bureaux et une salle avec chambre froide pour Drive des Champs. Aujourd’hui, Mozaïc Service est devenu la base de réception de marchandises et de fabrication des paniers Drive des Champs, pour les commandes passées sur Internet. C’est en avril que ce partenariat est effectif et que le vrai travail commence. En plus de cette installation, l’entreprise participe à son premier Salon de l’Agriculture et dans le même temps a l’opportunité de racheter son concurrent « Côté Primeur », qui assure des livraisons à domicile. C’est la précipitation. « On a grossi d’un seul coup, on a doublé de volume et l’ESAT a eu du mal à absorber tout ça. On avait 35% de produits en plus et une médiatisation importante, on n’était pas prêt à tous ces changements » soutient Florent Hayoun.

Ce sont donc quelques mois difficiles pour l’entreprise. En pleine mutation, la nouvelle structure et le rachat de Côté Primeur lui portent préjudice. La qualité des produits commence à baisser et c’est un nouveau défi qui s’annonce pour le gérant : retrouver cette qualité et développer son service. N’étant que 13 personnes, livreurs compris, il est difficile de tout gérer. Mais cela ne démoralise pas le jeune homme, bien décidé à réussir. Aujourd’hui, il compte plus de 4 000 références produits, une quinzaine de chefs qui commandent de façon récurrente, dont « des grands noms de la cuisine française qui devraient basculer chez nous » et des clients satisfaits. Que demander de plus ?

Des projets prometteurs

Bien que l’avenir semble tout tracé pour Drive des Champs, il reste des améliorations à apporter notamment en terme de productivité et d’efficacité. « On est obligé de figer les ventes pour actualiser notre site par le référencement des nouveaux produits » expose Florent Hayoun. « On veut tendre vers quelque chose de beaucoup plus rapide ». Avec un système « artisanal  » comme il le décrit, le plus grand projet de cette entreprise est d’informatiser le système interne afin d’avoir une meilleure vision et un service optimal pour le client. « On essaye de faire comme les gros acteurs du Drive, mais à l’échelle des petits producteurs ». Avec l’informatisation du système, Florent Hayoun veut attendre la perfection. « On veut tendre vers une politique zéro défaut dans les commandes en minimisant les ruptures, supprimer les erreurs de manque de produits alors qu’il est en stock ou encore livrer en temps et en heure, même si, sur ce point-là, on est déjà bien ». Un projet qu’il décrit comme utopique.

Mais le plus important reste la valorisation des produits locaux. « On apporte de l’authenticité ». Devenu une référence en terme de circuit court sur la région Ile-de-France, Drive des Champs est présent sur une grande partie du territoire francilien. Depuis sa création, l’entreprise est passé de 20 à 100 producteurs avec une offre de 350 à plus de 1 300 produits. «  On recherche des professionnels et des passionnés du métier  » termine Florent Hayoun. « On veut promouvoir le terroir et avoir tous les producteurs référencés sur notre site ». A l’heure où la compétitivité prime sur la qualité, Drive des Champs a su trouver un juste équilibre entre agriculture locale de qualité et croissance incontestable.