De retour sur les planches pour spectacle Si Vous Avez Manqué Le Début, Jean-Luc Lemoine fait un arrêt dans la ville de Longjumeau. Une commune au sens tout particulier pour l’humoriste, qui y a réalisé ses premiers sketchs au sein du Lycée Jacques Prévert.

Chroniqueur pour Touche Pas A Mon Poste, une émission aux quelques 2 millions de téléspectateurs en moyenne, Jean-Luc Lemoine fait partie des personnages emblématiques du paysage audiovisuel. Anciennement remarqué dans l’émission On A Tout Essayé de Laurent Ruquier, il a su séduire le public grâce à des vannes toujours bien choisies et au tempo parfait. Pourtant, sa première passion, c’est d’être sur scène. Humoriste de formation, il a d’abord écumé de nombreux théâtres parisiens avant de crever le petit écran. Aujourd’hui, c’est d’ailleurs pour cela que nous nous intéressons à lui. Actuellement en tournée pour son spectacle Si Vous Avez Manqué Le Début, Jean-Luc Lemoine revient dans son Essonne natale pour une représentation à Longjumeau. L’occasion pour Essonne Info de retracer avec l’humoriste ses débuts dans le métier, son rapport au département, mais également les détails de son spectacle.

Des débuts difficiles mais convaincants

Si Jean-Luc Lemoine rencontre aujourd’hui le succès qu’on lui connaît, cela n’a pourtant pas toujours été le cas. Comme tous ses confrères, le jeune originaire de Morangis a dû se créer sa place dans le milieu, au risque de rencontrer parfois quelques bides… “J’ai vite compris qu’il faudrait beaucoup travailler” confie-t-il en effet. Car pour atteindre le succès, il lui a fallu s’armer de beaucoup de patience et d’entraînement. “J’ai fait mon apprentissage pendant des années dans tous les cafés théâtres possibles, à Paris et en province. J’ai rencontré des artistes formidables et après 10 ans de spectacles collectifs, j’ai tenté l’aventure du one-man show.” poursuit Jean-Luc Lemoine.

Mais pour l’humoriste, pas de doute : Tout cet entraînement ne l’aurait pas emmené aussi loin, sans l’heureuse rencontre de deux personnalités importantes du monde de la télévision. “J’ai eu la chance de faire de belles rencontres comme Laurent Ruquier, et Cyril Hanouna plus tard.” raconte-t-il. Des rencontres qui lui ont permis de se forger une véritable place dans le petit écran. Mais aujourd’hui, avec son succès acquis, l’artiste a à cœur de retrouver son premier amour, le one-man show. Un art qu’il compte bien faire connaître à tous les adeptes de son humour, anciens comme plus récents.

Son spectacle, une nécessaire “piqûre de rappel”

Très occupé entre ses différentes émissions de radio et de télévision, cela fait maintenant plusieurs années que l’humoriste n’a pas trouvé le temps de regoûter au plaisir des planches. Alors ce spectacle, c’est avant tout un moyen pour lui de revenir aux sources. “C’est un spectacle hybride, entre nouveautés et anciens sketchs revisités. Je voulais me relancer dans l’écriture après 3 ans loin des planches et en même temps donner un aperçu de ce que j’avais pu faire auparavant” explique-t-il. Et si Jean-Luc Lemoine tient autant à rappeler ses anciennes œuvres, c’est parce que l’artiste est conscient que sa visibilité à la télévision ainsi qu’à la radio lui ont permis de rameuter de toutes nouvelles foules, qui ne connaissent pas toujours son parcours. “Pour le public assez jeune qui ne me connaissait que par la télévision et la radio, c’est bien de faire une piqûre de rappel.” insiste-t-il.

Mais si le fait de retourner sur les planches est en soit une énorme satisfaction pour le chroniqueur de D8, pouvoir interpréter son spectacle au sein de son département natal revêt une importance encore plus particulière. Et ça tombe bien, car ce vendredi 11 mars, Jean-Luc Lemoine sera en représentation à Longjumeau. Une ville dans laquelle il a vécu de nombreux souvenirs, qui se sont avérés être déterminants pour sa carrière d’humoriste.

Longjumeau, une date à l’importance particulière

Né en Essonne, il ne fait aucun doute qu’une date dans le département est forcément symbolique aux yeux de l’humoriste. Mais en ce qui concerne la ville de Longjumeau, l’émotion est encore plus forte. “C’est toujours particulier pour moi et émouvant. Je suis très attaché à Longjumeau car j’étais au Lycée Jacques Prévert.” nous explique l’artiste. Alors forcément, y interpréter une oeuvre revêt un sens tout particulier. Sans compter que c’est au sein même de cet établissement que Jean-Luc Lemoine a pu réaliser ses premiers pas en tant qu’humoriste. Un événement qui a bouleversé l’avenir du jeune garçon de l’époque, qui, dès lors, a compris que faire rire était ce qu’il voulait faire de sa vie. Et pourtant, cette voie n’était pas forcément celle que l’on prédestinait au chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste. “J’étais un élève plutôt discret, pas vraiment le rigolo de service. Mais lors du casting de la fête du Lycée, le sketch que j’ai proposé avec un ami a été retenu ! Nous avons pu le jouer devant plus de 900 personnes, j’avais 17 ans, cela a été un révélateur ! Sans cette soirée, je ferais sans doute autre chose aujourd’hui” confesse-t-il. 

Aujourd’hui, de retour dans la commune qui l’a vu réaliser ses premiers sketchs, Jean-Luc Lemoine est impatient de retrouver un public de banlieue qu’il a toujours estimé. “C’est souvent plus festif en dehors de Paris car les gens ont moins d’offres de spectacles. Donc quand ils décident de se rendre dans une salle, ils arrivent avec le sourire si j’ose dire”. Alors pour se prouver qu’il ne se trompe pas, l’humoriste vous attend avec impatience ce vendredi 11 mars à 20h au Théâtre de Longjumeau, pour un spectacle très piquant, haut en couleur, rires et bonne humeur !