Deloitte a fait le point : On ne lésine pas sur les smartphones et le streaming

Streaming

L’inflation élevée et les prix faramineux de l’énergie obligent de nombreux consommateurs à économiser. Mais en ce qui concerne les smartphones et le streaming, ils sont peu enclins à faire des concessions. C’est ce que révèle une enquête du cabinet de conseil Deloitte.

Munich – Selon un sondage, les consommateurs allemands ne veulent pas faire d’économies sur les smartphones, le streaming et Internet. La moitié des consommateurs interrogés par le cabinet de conseil Deloitte prévoient des dépenses équivalentes à celles de l’année précédente.

« Pour le terminal souhaité, 36 pour cent dépenseraient même plus qu’en 2021 », a fait savoir Deloitte. Seuls 14 pour cent souhaiteraient réduire leurs dépenses en appareils. Malgré l’inflation et l’effondrement économique, il n’y a aucun signe de renoncement à la consommation pour les biens de consommation numériques : le secteur peut continuer à compter sur des ventes stables, a déclaré Tim Bottke, expert du secteur chez Deloitte.

La durabilité n’est pas importante lors de l’achat d’un appareil

Pour cette étude, Deloitte a interrogé en juin et juillet plus de 38.000 personnes dans 22 pays, dont 2000 en Allemagne. Dans ce pays, 92 % des personnes interrogées possédaient un smartphone, 76 % un ordinateur portable et 58 % une tablette. Une personne interrogée sur quatre possède désormais une smartwatch, une sur cinq un tracker fitness.

Les personnes interrogées n’attachent pas d’importance à la durabilité lorsqu’elles achètent un nouveau smartphone. Pour quatre personnes interrogées sur dix en Allemagne, l’autonomie de la batterie est déterminante, suivie de la facilité d’utilisation (27 %) et de la qualité de l’appareil photo (26 %). « Pour seulement cinq pour cent des personnes interrogées, le bilan carbone est décisif et pour trois pour cent, la facilité de réparation. Seuls deux pour cent font attention à l’utilisation de matériaux recyclés », a fait savoir Deloitte.

Lire aussi:  Fortnite : skin "Alex" gratuit si vous faites venir un ami dans le jeu

La majorité des consommateurs interrogés ne souhaite pas réduire le budget consacré aux abonnements aux médias. La part d’utilisateurs de services payants est passée de 61 à 65 pour cent par rapport à l’année précédente, et la croissance des abonnements dans notre pays n’a « pas encore atteint son point culminant », indique l’étude.

Toutefois, la croissance sur le marché très disputé du streaming s’est ralentie. Pour les fournisseurs, les offres de streaming avec publicité sont donc devenues prioritaires, « afin de créer de nouvelles incitations avec des possibilités d’accès moins chères, voire gratuites ». Cela a déjà été testé aux Etats-Unis et en Asie. « En Allemagne, 31 % des personnes interrogées peuvent envisager de se lancer dans le streaming avec interruption publicitaire, la disposition étant particulièrement élevée dans les segments d’âge les plus jeunes ». dpa

A propos de Fleury 3795 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*