Le premier Fablab de l’Essonne voit le jour à Ris-Orangis. Inauguré ce samedi, cet atelier partagé et pédagogique sera dédié à la science, au numérique, à l’astronomie ou encore à la robotique.

Les enfants participent à un atelier numérique au Fablab (FB/EI)

Les enfants participent à un atelier numérique au Fablab (FB/EI)

C’est un beau projet scientifique qui vient de naître à Ris-Orangis. Planète Sciences, une association de la ville de Ris-Orangis, va inaugurer ce samedi 13 février, le premier Fablab de l’Essonne. 300m2 dédiés à la science numérique avec, tout au long de l’année, des animations pour les jeunes, des formations dans le domaine du numérique, de la robotique, des drones, de l’environnement ou encore du spatial et de l’astronomie. Mais qu’est-ce-que le Fablab, ou Fabrication laboratory ? Pour les moins expérimentés, il s’agit d’un espace de fabrication, ouvert au public avec, à disposition, du matériel moderne comme que les imprimantes 3D, des découpeuses lasers… Des outils qui peuvent être trop coûteux et qui sont mis à la disposition du grand public.

Une association investie

C’est donc un beau projet qui se concrétise dans la ville. Cette idée, elle vient de Planète Sciences, une association qui, à travers ses secteurs thématiques, offre l’opportunité à tous les jeunes de 7 à 25 ans d’aborder les sciences et les technologies dans une ambiance ludique et conviviale. « On applique une démarche pédagogique expérimentale avec les enfants pour qu’ils puissent comprendre le fonctionnement dans n’importe quel domaine scientifique  », explique Claire Moronval, chargée de formation à Planète Sciences. « En expérimentant, ils peuvent mieux comprendre. Dans cette démarche, après que l’animateur Planète Sciences leur ait donné quelques bases techniques,  ils émettent des hypothèses, ils voient si ça fonctionne et si ce n’est pas le cas, ils recommencent l’expérience » précise Olivier Dalechamps, fab manager.« On applique la démarche « OHERIC »  qui signifie Observation Hypothèse Expérimentation Résultat Interprétation Conclusion » termine-t-il.
C’est un réel projet éducatif que propose l’association. Donner le goût des sciences et de la technique en privilégiant l’approche expérimentale et la pratique en équipe, c’est leur but. « Il y a une satisfaction immense pour les enfants de parvenir à leur but » affirme Jean-François Rocchini, animateur numérique.

De plus, l’association est active, certes, à Ris-Orangis, mais anime également des évènements comme la fête de la science, et travaille aussi à la cité de la sciences. Elle anime les temps périscolaires… D’une certaine manière, l’association démocratise les sciences en les rendant ludiques. Cette pédagogie permet donc à tous les jeunes de toucher à des domaines scientifiques larges allant de l’astronomie à l’environnement en passant par la robotique. Mais Planète Sciences ne s’arrête pas là. Elle offre différents types de formations diplomantes telles que le BAFA. Elle forme aussi des animateurs des villes dans ces domaines spécifiques pour une meilleure transmission de la sciences. Polyvalente et experte dans plusieurs domaines, Planète Sciences innove encore. Elle inaugure, ce samedi 13 février, le premier Fablab de l’Essonne (on trouve plusieurs « innov-labs » sur le cluster Saclay mais ceux-ci ne sont pas ouverts au grand public).

Le Fablab : un merveilleux projet

C’est au coeur du nouvel éco-quartier de Ris-Orangis que l’Espace des Sciences PlasciLab ouvre ses portes. Dans ce bâtiment est abrité le premier Fablab essonnien, une innovation qui va permettre à tout un chacun de monter de nouveaux projets ou de découvrir des domaines encore méconnus. « C’est le premier Fablab éducatif et expérimental du sud francilien » assure Claire Moronval. « Ce Fablab, c’est aussi une démarche pour les enfants et pas que pour les plus expérimentés ». Il est vrai que le Fablab est un lieu, normalement, ouvert au public et, de manière générale, ce sont les plus expérimentés qui y viennent. Faute de matériel ou de moyen, les outils mis à disposition permettent de concrétiser les projets de tous. Créer des pièces avec une imprimante 3D n’est pas donné à tout le monde. Ainsi, certains peuvent arriver au bout de leurs idées grâce au Fablab.

Cette ouverture au public est un aboutissement de deux ans de travail. L’espace est neuf, épuré et il est dédié au numérique. Ce Fablab, c’est le bébé de l’association qui a mis tout son cœur pour que le projet soit une réussite. « Il y aura des jours ouverts au grand public pour ceux qui le souhaitent. Ils pourront prendre un abonnement à l’année pour utiliser le matériel qui se trouve ici » indique Olivier Daleschamps. « On accueillera aussi des groupes qui souhaitent se former et des clubs de loisirs de différentes villes pour découvrir  ». Ainsi, tout le monde pourra venir dans ce lieu.De 7 ans à 99 ans, l’âge n’est pas un problème pour s’intéresser aux sciences numériques, c’est en tout cas le vœux le plus cher de Sophie Guiraudon, directrice de Planète Sciences, qui a porté le projet.

Ce projet a pu voir le jour grâce à différents partenariats notamment la ville de Ris-Orangis et la Région. Les ministères de la Culture et de la communication, et celui de la ville, de la jeunesse et des sport ainsi que le groupe Safran ont également contribué à l’ouverture du Fablab. « Sans eux, ça n’aurait pas pu se faire » avoue Claire Moronval. « Maintenant, on va avoir besoin de partenariats avec les collectivités territoriales, il faut que cet espace vive  ». En effet, le Fablab pourra accueillir aussi bien des porteurs de projets que des clubs, c’est ouvert à tous. «  C’est vraiment le positionnement de Planète Sciences depuis sa création en 1962 : créer des liens entre les différents acteurs de la ville et l’éducation populaire  » reprend cette dernière. « Les MJC, les écoles, les maisons de quartiers, ils peuvent tous se retrouver ici s’ils ont un intérêt pour les sciences numériques ». De plus, c’est un accompagnement pédagogique qui est proposé en plus de la mise à disposition du matériel. Un vrai bonus pour ceux qui ne sont pas très adroits avec les sciences numériques.

Des ateliers éducatifs 

En ce mercredi 10 février, le Fablab accueille déjà des jeunes. A 16h, ce sont les jeunes du club de Ris-Orangis qui participent à leur deuxième séance d’atelier numérique. Ils ne sont pas très nombreux, mais l’envie est là : apprendre. La semaine dernière, les jeunes ont pu se familiariser avec OpenScad, le logiciel qui permet de modéliser un objet 3D.

La modélisation de l'oeuf sur le logiciel OpenSquad (FB/EI)

La modélisation de l’oeuf sur le logiciel OpenSquad (FB/EI)

En réalité, ces scientifiques en herbe sont inscrits a un concours.« Ils devront envoyer une petite fusée avec, à son bord, deux œufs crus à 259 mètres d’altitude dans un temps limité » explique l’animateur. « Donc on va fabriquer des œufs en plastique pour la période de mise au point ! ». Pour ce faire, ils doivent utiliser le logiciel afin de créer un œuf avec une taille et un poids bien défini afin de suivre les règles du concours à la lettre. Tous les paramètres doivent être pris en compte afin de pouvoir participer au concours « Rocketry Challenge ». 

La fameuse fusée a été réalisée lors d’un atelier proposé par Planète Sciences. Ainsi, ils ont tous les éléments pour gagner le concours ! Les jeunes sont donc très attentifs quant à la modélisation de l’oeuf. Tous les paramètres doivent être pris en compte pour ne pas faire de faute lors de la mise à feu de la fusée avec l’oeuf à l’intérieur.

Impression de l'oeuf en 3D en cours (FB/EI)

Impression de l’oeuf en 3D en cours (FB/EI)

Dans une autre pièce, à part, se cache les deux imprimantes 3D. L’une est en train de créer un objet tandis que l’autre imprime le fameux œuf. Avec des allures futuristes, cette pièce est le cœur du Fablab. Il est presque impressionnant de voir la machine à l’oeuvre : à partir de rien, créer quelque chose. Une autre pièce est dédiée au domaine plus mécanique avec des instruments presque aussi grands qu’un four : impressionnant

Le Fablab, c’est avant tout un espace de partage de connaissances qui permettra à tous de découvrir ou de concrétiser son intérêt pour les sciences. Planète Sciences innove en proposant des ateliers et en ayant monter ce fabuleux projet.

Espace des Sciences Placilab
3 place Babel, 91130 Ris-Orangis
nauguration pour le grand public, samedi 13 février de 15h à 18h : accès libre et gratuit.
Informations au  01 69 02 76 11 et benoit.henry@planete-sciences.org
Pour retrouver tous les domaines d’activités de Planète Sciences, rendez-vous sur leur site ou leur page Facebook.