95-0, 91-1 : la fédération sierra-léonaise enquête sur des scores de football « peu pratiques ».

La fédération de football de Sierra Leone a lancé une enquête sur deux matchs de première division qui se sont terminés sur des scores de 91-1 et 95-0, les qualifiant de résultats peu pratiques.

L’instance dirigeante du pays d’Afrique de l’Ouest a déclaré qu’elle enquêtait sur les officiels et les joueurs impliqués dans les deux matchs, au cours desquels Gulf FC a battu Koquima Lebanon 91-1 et Lumbenbu United a été battu 95-0 par Kahula Rangers.

Les scores à la mi-temps étaient respectivement de 2-0 et 7-1, et les deux résultats ont été annulés en raison de soupçons de manipulation du match.

Le directeur général des Kahunla Rangers a « fermement condamné le comportement antisportif », tandis que le directeur général de Lumbebu a déclaré qu’il n’était « pas au courant d’une quelconque manipulation du match ».

La SLFA a déclaré qu’elle avait une tolérance zéro pour toute activité suspecte.

« Nous ne pouvons pas rester sans rien faire et voir une situation embarrassante comme celle-ci rester impunie », a déclaré le président de la SLFA, Thomas Daddy Brima, à la BBC.

« Nous allons lancer une enquête immédiate et traduire en justice tous les responsables de cette médiocrité ».

« Toutes les personnes reconnues coupables seront traitées conformément aux lois du SLFA, et seront également remises à la commission anti-corruption du pays. »

La SLFA a ajouté dans un communiqué : « Le grand public est donc assuré que ladite affaire fera l’objet d’une enquête approfondie et que toute personne reconnue coupable sera confrontée à la pleine force de la loi. »

S’ils sont confirmés, ces deux scores seraient parmi les plus élevés de l’histoire du football.

Lire aussi:  Tennis : Osaka perd contre la Chinoise Zhang au 1er tour de Western & Southern

Le plus haut score aurait été enregistré à Madagascar en 2002 lorsque l’AS Adema a battu le SO l’Emyrne 149-0. Les joueurs du SO l’Emyrne ont intentionnellement marqué un but contre leur camp après l’autre pour protester contre des décisions arbitrales avec lesquelles ils n’étaient pas d’accord.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*