Les températures sont en baisse depuis une semaine. En Essonne, la vague de froid qui s’est installée a permis à la commune de Janvry de monter sa célèbre piste de ski, Janvoriaz. Véritablement, Janvry est un village à part.

01

Le gîte de Janvry (FB/EI)

Avec un mois de décembre très doux, les Essonniens ont bien du mal à s’habituer à la chute des températures qui s’abat sur le département et sur la France plus généralement. Pourtant, la baisse du thermomètre n’est pas forcément un mal pour tous. En effet, à Janvry, la piste de ski se prépare à ouvrir. Janvoriaz, c’est avant tout une idée inédite et atypique : avoir une piste de ski au milieu de la prairie, qui aurait-pu l’imaginer ? Pourtant, c’est possible !  Le maire de Janvry, Christian Schoettl, a mis en place cette station de ski temporaire pour la première fois en 2009. Une idée un peu folle qui a fait beaucoup de bruit. En 2013, Janvoriaz avait accueilli 4 000 skieurs, un chiffre surprenant pour une piste de ski en plein milieu de l’Essonne. Pourtant, depuis 2 ans, Janvoriaz n’a pas pu ouvrir aux skieurs. La raison ? « Il ne faisait pas assez froid, donc impossible de faire tenir la neige » confirme son créateur.

Aujourd’hui, grâce à la baisse des températures, la station peut espérer ouvrir bientôt. C’est dans un cadre particulier que se trouve Janvoriaz. En plein milieu des bois, des grandes prairies et de grand terrain, le cadre est idyllique. A l’entrée du village, c’est un grand ballon père Noël qui accueille la population. Tout de suite, la fameuse piste de ski est visible, impossible de ne pas la voir ! Elle fait 100m de long et, bien qu’elle ne soit pas encore enneigée intégralement, l’ambiance y est.

Une piste de ski pas comme les autres

Petits chalets, skis, buvette, tables en bois, c’est un souffle de vacances d’hiver qui s’est installé à Janvry. La piste de ski n’a plus qu’à être enneigée pour que l’on se sente aux sports d’hiver. C’est une idée atypique et audacieuse que le maire de Janvry a eue. Dans un cadre un peu à part, avec des ânes et de l’herbe verte juste à côté, il a fallu du temps pour monter tout cela. Pourtant, un dilemme persiste : la piste n’est pas intégralement enneigée. Elle a tout de même pu ouvrir ce jeudi 21 janvier, même si tout le monde garde un oeil sur les températures : « Pour l’instant mais il ne fait pas assez froid pour la neige tienne. Il faut qu’il fasse –3 ou –4 degrés pour que l’on puisse faire fonctionner le canon à neige » expliquait mercredi Christian Schoettl. Un vrai problème qui pourrait créer des soucis à Janvoriaz. « C’est rageant car il suffirait de 24 heures de froid pour que ça puisse tenir et qu’on termine l’installation ». En effet, pour l’instant, une toute petite partie a été enneigée, pour le reste, il faut attendre la nuit tombée pour continuer.

02

La piste de ski de Janvry (FB/EI)

La piste est en partie ouverte aux enfants. Des skis et des chaussures seront mis à disposition ce week-end. « On a une centaine de paires de ski notamment pour les enfants, on a aussi des chaussures et tout est gratuit » poursuit-il. Un vrai plus pour les habitants de Janvry mais aussi pour toutes les communes des alentours. C’est pour les enfants que cette piste est intéressante, notamment dans l’apprentissage du ski. « On peut équiper des enfants et il y a même des écoles qui viennent. C’est ludique pour eux  ». Pour monter toute cette opération, ils sont entre 15 et 20 personnes et ce n’est pas de tout repos. Tenir la buvette, aider les enfants lorsqu’ils viennent, faire vivre cette piste de ski n’est pas simple, mais c’est un plaisir pour eux de pouvoir faire vivre le village de cette manière. « Ce sont des bénévoles » précise Christian Schoettl. C’est dans une ambiance chaleureuse que se déroule cette aventure. « Quand on a assez d’énergie, on fait des soirées tartiflette, on a eu jusqu’à 170 personnes !  » explique-t-il. Durant les deux premières années, la Fédération Française de Ski est venue donner un coup de main pour le démarrage. « Ils avaient même amené des moniteurs  ». Pour cette « première station de sport d’hiver d’Ile-de-France », Christian Schoettl reste satisfait de cette idée : ludique et chaleureuse.

Janvry, un village à part ?

Bien que la piste de ski soit un concept original, Janvry ne s’arrête pas là. En effet, ce petit village de 630 habitants est bien connu du département par ses évènements. Lorsque la visite de la piste de ski est faite, on peut découvrir, un peu plus loin, un gîte en bois typiquement canadien. Dans un milieu totalement dépaysant, cette petite maison fait rêver. Chaleureuse et accueillante, les amoureux ou les familles pourront, pendant un instant, se sentir loin de chez eux et des tracas de la vie quotidienne. «  L’idée, c’était de construire un gîte pour accueillir des touristes, mais aussi pour aider les autres s’il y en a le besoin. On a accueilli des personnes venant de Fontenay-lès-Briis car leur maison avait brûlé et ils ont pu rester 5 mois ici. Du coup, c’était moins traumatisant pour les enfants de se trouver dans cet endroit après avoir vu leur maison partir en fumée ». Ainsi, ce gîte est un endroit à part qui peut se louer à tout moment de l’année à toutes les personnes qui souhaitent se ressourcer. Actuellement, un deuxième gîte est en construction juste à côté du parc animalier. Qui ne rêve pas de se réveiller avec des animaux en bas de sa fenêtre ?

03

Châlets en bois, buvette et paire de ski sont accessibles à tous (FB/EI)

C’est un plaisir de venir dans ce village. Qui ne connaît pas, au moins de nom, le marché de Noël de Janvry ? Féerique et immense, il fait rêver des milliers de personnes chaque année ; certains viennent de très loin pour pouvoir flâner dans ce marché. Il y a également Janvry Plage, qui attire beaucoup de monde. Charmant, accueillant, Janvry est un village plein de surprises qui a su se démarquer et se faire connaître par ses évènements originaux qui attirent de plus en plus de public chaque année. «  On vit bien et on a plein de choses atypiques. C’est un choix qu’on a fait depuis longtemps » explique Christian Schoettl. « L’idée, pour moi, c’est qu’il faut que les gens soient fiers d’habiter dans leur ville, une fois qu’on est fier, on a beaucoup à gagner  ». Bien que l’investissement personnel et financier soit important, ça n’a pas eu de répercussion sur les habitants du village. « On n’a pas augmenté les impôts depuis 26 ans », souligne l’édile janvryssois.

Janvry aurait pu être un village passager, qui n’a pas de particularité. Pourtant, il n’en est rien. « On est pas un endroit fermé et on veut que ce soit accessible à tous ». Ce village de 630 habitants est devenu une attraction dont tout le monde parle et crée un dépaysement total.