L’année 2015 fut riche en émotions. Que ce soit dans le domaine politique, économique, social ou encore culturel. Pour le Festival international du cirque de Massy, l’année fut complexe et pleine de rebondissements. Zoom sur une année chargée pour cet évènement à la renommée mondiale.

Cirque massy

Au niveau culturel, cette année fut riche, mais le plus marquant pour 2015 restera, tout de même, le Festival International du Cirque de Massy. Devenu une référence mondiale dans le domaine du cirque, ce festival voit transiter sur sa scène de nombreux artistes qui émerveillent les petits et les grands le temps d’un spectacle magique, de quoi en mettre plein les yeux.

Cette année se déroulait la 23ème édition de ce festival hors du commun. Essonne Info avait, d’ailleurs, eu la chance de d’assister aux répétitions des artistes qui présente leur show. La magie opère et les répétitions se succèdent pour obtenir la perfection et faire de ce festival un évènement inoubliable. Tout doit être réglé comme du papier à musique. Thierry Fééry, le chef d’orchestre du ballet incessant des artistes, donnait ses directives, tandis que le véritable orchestre, venu tout droit de Pologne, surplombait la piste et jouait les partitions au rythme des numéros qui se succèdent. Un festival qui est des plus réussis et qui a rassemblé des milliers de personnes en janvier dernier. Cependant, il n’y a pas eu que des hauts pour le Festival international du cirque de Massy.

Un festival dans la tourmente

Le festival existe depuis 1993 et ce sont des centaines d’artistes qui se sont produits sur cette scène. Son créateur, Michel Bruneau est d’ailleurs très fier de la renommée de ce festival. Chaque fin janvier, les numéros d’acrobatie, de dressage, de jonglage ou de contorsionnistes font les belles heures de cette manifestation. Cependant, en avril 2015, le festival est en pleine tourmente. La cause ? Les conditions et les raisons de la passation de pouvoir à la tête de la présidence de l’association qui gère le festival. Président depuis la fondation de la manifestation, Michel Bruneau a choisi de démissionner de ses fonctions. Mais pour ce dernier, il s’agissait d’une fausse démission afin de prouver au grand jour qu’il était victime de manipulations de membres de son entourage. Selon lui, ces personnes qui étaient des membres de l’association souhaitaient l’écarter de la présidence du festival.

Pour autant, le piège tendu par Michel Bruneau s’est retourné contre lui. Une semaine après que le flambeau fut passé, l’histoire a commencé à s’ébruiter. Des pétitions ont vu le jour pour soutenir l’ancien président du festival. Cependant, tout ce bruit pourrait se révéler néfaste. En effet, et si avec ce problème de présidence, le festival était en danger ? Pour le maire de Massy, il est hors de question que cette crise vienne interrompre le festival. En juin dernier, le maire a demandé une nouvelle Assemblée Générale. Vincent Delahaye, maire de Massy, veut régler la situation et faire en sorte que les problèmes s’arrangent. Un vrai défi puisque deux camps s’opposent à propos de la présidence.

Des discussions houleuses

Début juin, l’Assemblée Générale du Festival International du Cirque de Massy se réunit. Après des semaines dans l’impasse, le but était d’élire un nouveau bureau en charge de l’organisation de la 24ème édition de l’évènement. C’était dans une atmosphère tendue que s’est déroulée cette assemblée. A six mois de la 24ème édition, rien n’est fait, ni décidé. Durant cette assemblée, l’ancien président et les membres de l’association ne semblent toujours pas être en accord. Chacun avait pu prendre la parole pour défendre son point de vue. Les discussions étaient assassines. Au terme de deux heures de discussion, l’ancien bureau se retire pour délibérer sur l’admission des membres, membres qui éliront le nouveau bureau quelques minutes après. La situation était extrêmement complexe, à tel point que ceux qui assistaient à l’assemblée générale ne savent plus très bien pourquoi ils sont là, ni ce qui se trame exactement.

Un nouveau bureau avec un nouveau président va finalement réussir à voir le jour, dans la douleur. pour autant, la nomination de ce nouvel exécutif va permettre à ce festival de présenter sa 24ème édition fin janvier 2016. Une chose qui était difficilement envisageable il y a encore quelques mois. Le public pourra ainsi toujours aller assister à cet évènement spectaculaire.

Nos rétros 2015 :