43 000 000 000 000 $ Le géant financier BNY Mellon va proposer des services en bitcoin (BTC) à ses clients fortunés : Rapport

Le géant bancaire américain Bank of New York Mellon Corporation (BNY Mellon) s’apprête à proposer des services de garde de bitcoins (BTC) et d’autres crypto-monnaies.

Plus tôt cette année, la directrice financière de BNY Mellon, Emily Portney, a souligné l’importance pour les institutions financières classiques d’obtenir des définitions claires de ce qui est autorisé par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis avant de proposer des services d’investissement en crypto à leurs clients.

Maintenant, selon un rapport du Wall Street Journal, BNY Mellon devient la première grande banque américaine à sauvegarder les crypto actifs aux côtés des investissements traditionnels sur leur plateforme.

La banque a reçu l’autorisation des régulateurs financiers new-yorkais plus tôt dans l’année de stocker des BTC et des Ethereum (ETH) pour les clients sur leur plateforme.

Robin Vince, président et directeur général de BNY Mellon, a déclaré,

« Nous sommes ravis de contribuer à faire avancer le secteur financier ».

La banque, vieille de 238 ans, est la première des huit banques américaines d’importance systémique à stocker des cryptos et à permettre aux clients d’utiliser une seule plateforme de garde pour les avoirs traditionnels et crypto.

Selon le rapport, BNY Mellon détiendra les clés de leurs clients pour leurs actifs en crypto et fournira les mêmes services de comptabilité sur la crypto qu’elle offre pour les actions, les obligations ou les matières premières.

Le bitcoin, la plus grande crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière, se négocie à 19 159 dollars au moment de la rédaction, en baisse de 0,15 % sur la journée. L’Ethereum, la principale plateforme de contrats intelligents de crypto, est en baisse de 0,86% sur la journée, s’échangeant actuellement pour 1 256 $.

Lire aussi:  Terraform Labs appelle l'affaire du procureur sud-coréen contre le fondateur Do Kwon "hautement politisée" : Rapport

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*