Le CN et le syndicat des travailleurs de l’électricité conviennent d’une convention collective de trois ans et d’une hausse de salaire

MONTRÉAL – La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada a annoncé qu’elle avait conclu l’arbitrage avec la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, ce qui a donné lieu à une convention collective de trois ans qui prévoit une augmentation de salaire de trois pour cent.

Le CN affirme que la convention collective est rétroactive au 1er janvier 2022 et se termine le 31 décembre 2024.

L’augmentation salariale est de trois pour cent par année pour 2022, 2023 et 2024.

Le chef de l’exploitation du CN, Rob Reilly, a déclaré que la société était satisfaite d’avoir conclu l’arbitrage et qu’elle se concentrait sur la mise en œuvre d’une  » approche de retour à l’essentiel en assurant une exploitation régulière, en alignant la capacité sur la demande et en travaillant en étroite collaboration avec ses clients et les parties prenantes  » afin de maximiser l’efficacité et l’efficience de son réseau ferroviaire.

La FIOE, qui représente environ 750 membres syndiqués du personnel de la signalisation et des communications des activités canadiennes du CN, avait accepté un arbitrage exécutoire en juillet, mettant ainsi fin à une grève de deux semaines.

Le CN transporte chaque année plus de 300 millions de tonnes de marchandises et de biens de consommation sur le continent.

Ce rapport de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 11 octobre 2022.

Sociétés dans cette histoire : (TSX:CNR)

Lire aussi:  Les chefs de parti du Québec se répartissent dans toute la province à l'occasion de la fête du Travail
A propos de Fleury 3588 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*