Ce jeudi 26 novembre, le maire d’Evry a fait voter, lors de la séance du conseil municipal, l’engagement d’une procédure d’expropriation envers les propriétaires de l’ancien immeuble du Républicain de l’Essonne.

« L’abandon manifeste des lieux étant constaté, c’est la continuité de la procédure ». Par ces mots, Francis Chouat le maire d’Evry justifie l’engagement de la procédure d’expropriation lancée contre les propriétaires de l’ancien immeuble occupé par la rédaction du Républicain de l’Essonne. Ce point a ainsi été ajouté à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal d’Evry qui se tenait hier soir.

Abandonnés depuis plusieurs mois, ces anciens locaux qui étaient loués par Le Républicain de l’Essonne sont aujourd’hui « très dégradés », reprend l’édile évryen. « La protection du lieu n’est plus assurée. Il est d’ailleurs souvent en proie à des intrusions et sert parfois de lieu de squat ».

Crédit : Thibaut Audouy

Crédit : Thibaut Audouy

En votant pour la poursuite de cette procédure, l’expropriation pourrait avoir lieu prochainement et la ville pourrait se porter acquéreur du terrain, sauf si « un repreneur se manifeste entre temps », confie Francis Chouat, qui admet qu’une solution entre partenaires privés serait plus arrangeante pour la municipalité. « Si la ville prend la main sur le terrain, la démolition des bâtiments sera à notre charge. Je suis prêt à en assumer la procédure, seulement si des repreneurs se positionnaient sur ce terrain, je ne suis pas contre non plus. Toutefois, je n’accepterais pas n’importe quoi comme projet. Aucune opération de création de logements ne peut s’y tenir vu que c’est une partie de la commune qui est vouée à accueillir des activités économiques et commerciales ».