Paul Pogba de retour et Paulo Dybala parti : la Juventus ambitieuse se met au travail en Serie A

La première leçon, claire et nette, du marché des transferts de cet été, est que retourner chez un ancien employeur est une étape qui doit être mûrement réfléchie. Cristiano Ronaldo veut quitter Manchester United, qu’il a rejoint l’été dernier. Romelu Lukaku met un terme à son deuxième passage à Chelsea après une seule saison à Londres en tant qu’avant-centre coûteux.

Lukaku espère qu’un autre transfert vers le futur, à l’Inter Milan où il a prospéré jusqu’en 2021, relancera sa carrière, et l’Inter est convaincu que Lukaku, qui les rejoint sous forme de prêt, peut les rendre à nouveau champions d’Italie.

C’est un peu la même impulsion qui anime la Juventus, qui est en train de mettre en place les dernières étapes de la deuxième présentation de Paul Pogba, un footballeur dont la trajectoire devient presque aussi célèbre pour ses retours audacieux que le coup droit de Novak Djokovic.

Pogba va rejoindre la Juventus une décennie après avoir signé pour la première fois pour eux alors qu’il était adolescent, et il le fera à nouveau après avoir quitté Manchester United, le club qui a payé ce qui était, à l’été 2016, un record mondial de 105 millions d’euros pour un milieu de terrain qui les a quittés gratuitement pour s’installer à Turin quatre ans plus tôt.

Le déséquilibre des frais échangés entre les clubs – la Juve aura capturé Pogba deux fois en tant qu’agent libre hors contrat – ne flatte guère United, qui regarde ses deux épisodes Pogba avec des sentiments mitigés.

Bien qu’ils aient été astucieux en le repérant à l’adolescence et agressifs en l’attirant initialement du Havre, le rendement de ce qui aurait dû être ses années de gloire a été inférieur aux prévisions.

Il n’a jamais été aussi près de remporter un titre de Premier League qu’à l’âge de 19 ans, alors en marge de l’équipe première de United, lorsque cette dernière s’est inclinée face à Manchester City lors de la dernière journée de la saison 2011-12, alors qu’il était déjà engagé à la Juventus.

Lire aussi:  Ryan Giggs passe en jugement, accusé d'avoir agressé son ex-petite amie.

Au cours des six années qui ont suivi son retour à United, il a remporté deux autres médailles d’argent en Premier League, une Europa League et une Coupe de la Ligue, mais il a fait partie d’une équipe qui a terminé deux fois en dehors du top 4.

La Juventus, contrairement à United, peut offrir une Ligue des Champions la saison prochaine. Pourtant, avec le battage médiatique que la Juve va générer autour du retour de Pogba, il y a une pression. On exigera de lui plus de constance et de leadership. Il aura 30 ans en mars et aura alors joué un rôle important dans la tentative de la France de défendre sa couronne de la Coupe du monde.

La Juve veut absolument qu’il soit le moteur d’une tentative de reconquête du titre de Serie A, qui était une routine pour la Juventus lors de son précédent passage, et qu’il ramène le club au niveau européen qu’il avait en 2015 et 2017, lorsqu’il a atteint la finale de la Ligue des champions.

« J’ai hâte », a posté Pogba la semaine dernière alors qu’il s’entraînait, en attendant sa confirmation officielle en tant que joueur de la Juve. Il sait qu’il aura un accueil chaleureux de la part de plusieurs anciens alliés.

Max Allegri, qui a coïncidé avec Pogba en tant que manager de la Juventus pendant deux saisons, entame la deuxième saison de son second mandat. Leo Bonucci, coéquipier de 2012 à 2016, est au cœur de son deuxième mandat à la Juve et sera le capitaine du club lors de la campagne à venir. Ce sont deux hommes qui, à l’instar de Pogba, sont partis et revenus, hommage au magnétisme du club national le plus sériel d’Italie.

Lire aussi:  Serena Williams annonce qu'elle a entamé le "compte à rebours" de sa retraite

Meilleurs buteurs de Serie A 2021/22

Mais il y a aussi des bouleversements. L’âge a poussé Giorgio Chiellini, 37 ans, à rejoindre la MLS, et son collègue défenseur central Matthijs de Ligt, 22 ans seulement, fait l’objet d’un intérêt soutenu de la part de Chelsea.

Le bon ami de Pogba, Paulo Dybala, cherche un nouvel employeur après que son contrat avec la Juve n’ait pas été renouvelé. L’influence créative de Dybala devrait être partiellement remplacée par Angel di Maria, qui a quitté le Paris Saint-Germain. L’Argentin, 34 ans, est en fin de contrat et, comme Pogba, sa signature serait considérée comme un autre coup dans la fière tradition de la Juve de recruter des stars via des transferts « gratuits ».

La Juve a également dépensé beaucoup d’argent en 2022, avec l’acquisition en janvier de Dusan Vlahovic, qui a coûté jusqu’à 90 millions d’euros à la Fiorentina, première partie de ce qui sera un lifting majeur pour un club qui a terminé quatrième de Serie A ces deux dernières saisons.

Vlahovic, 22 ans, a marqué neuf fois lors de sa première demi-saison à la Juve et Allegri a décrit l’avant-centre comme étant « encore en train de s’adapter ». L’entraîneur est optimiste et pense qu’avec Pogba, Di Maria et un Federico Chiesa en forme – la blessure a mis fin à la saison de l’ailier en janvier – Vlahovic bénéficiera rapidement d’un service de premier ordre dans la surface de réparation adverse.

Il y a également des plans pour renforcer le milieu de terrain offensif, avec Nicolo Zaniolo de la Roma (40 millions d’euros) activement recherché par une Juventus ambitieuse.

Paulo Dybala est lancé en l'air par ses coéquipiers de la Juventus à la fin de son dernier match pour le club contre la Lazio à l'Allianz Stadium le 16 mai 2022. AFP

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*