Ce mardi, le sénateur Bernard Vera (PCF) a interpelé la Secrétaire d’État en charge de la santé. Selon Nora Berra, l’hôpital Georges Clémenceau de Champcueil ne sera pas fermé à la fin de cette année.

  • Photo : Les agents de l’hôpital de Champcueil samedi dernier sur Paris pour défendre la santé (lire notre article)

« Contrairement aux informations erronées qui ont pu circuler, il n’est pas prévu de fermer l’hôpital Georges Clémenceau à la fin de cette année », répondait ce mardi la Secrétaire d’Etat en charge de la santé à une question posée par Bernard Vera. Le sénateur communiste et maire de Briis-sous-Forges interpelait Nora Berra sur la « crise profonde » que traverse les hôpitaux du département. « l’ARS (Agence Régionale de Santé) (…) prévoit de fermer, à la fin de l’année 2011, l’hôpital Georges Clémenceau à Champcueil et l’hôpital Joffre Dupuytren à Draveil » précisait en séance le parlementaire essonnien.

Concédant la tenue de réflexions sur la réorganisation des activités du groupe hospitalier Henri Mondor, propriété de l’APHP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) et dont dépend Champcueil, la secrétaire d’État a confirmé que la « destination de cet établissement (…) n’est pas remise en cause ». Une annonce qui devrait rassurer les agents hospitaliers. « Si des restructurations devaient être opérées, elles ne se feraient pas sans une concertation préalable avec l’ensemble des acteurs », conclut Nora Berra.

Une annonce qui n’apaise pas les inquiétudes du sénateur : « lorsque l’on regarde une carte de l’Essonne (visualiser notre carte) et de ses hôpitaux publics, on constate que tous sont menacés, ici par des fermetures pures et simples, là par des suppressions de lits ou de services ». Exprimant un souci de « démocratie sanitaire », Bernard Vera demande l’instauration d’un moratoire sur les fusions et fermetures des hôpitaux en Essonne.